Regions Liège

Château de Franchimont (Theux) : des étudiants de Don Bosco au chevet de la restauration de la forteresse

Travaux pratiques grandeur nature pour ces étudiants de Don Bosco Verviers

© F Dubois

13 nov. 2021 à 16:00Temps de lecture1 min
Par Françoise Dubois

Restaurer, petit à petit, depuis 50 ans les ruines médiévales du château de Franchimont, c’est la passion des Compagnons de Franchimont.
Depuis 4 ans, ils sont aidés par les étudiants de dernière année de Don Bosco Verviers, une véritable aubaine tant le chantier est immense.

Pour les étudiants ces travaux pratiques grandeur nature, c’est aussi particulièrement gratifiant :

"A l’école, on monte, on démonte, on fait, on démonte tandis que là, c’est à vie ", explique l’un. "Savoir que beaucoup de personnes verront que le château a été restauré par des élèves comme nous, oui, c’est une vraie fierté pour nous et pour montrer à nos enfants plus tard aussi ce qu’on a fait", renchérit un autre.

Pas besoin d’obliger Adrien, Jordan, Loïc, Ozan et Jordan : "ils sont demandeurs, ils savent que d’autres l’année dernière sont venus ici. Mêler la théorie à la pratique pour quelque chose qui va rester pour des années et des années, ça les motive", ajoute Laurent Rosa, leur professeur.

Laurent Rosa et ses élèves en plein travail
Laurent Rosa et ses élèves en plein travail F Dubois RTBF

La casemate Don Bosco

Ici, on voit le nouveau mur consolider l’ancien qui s’effondre
Ici, on voit le nouveau mur consolider l’ancien qui s’effondre F Dubois RTBF

Philippe Detrembleur a été professeur dans cette section à Don Bosco. Retraité, il a tout de suite pensé à faire appel aux étudiants de son ancienne école pour l’aider : "je suis dans les Compagnons depuis 5 ans, je suis le seul maçon et donc j’ai vite compris que ça n’avançait pas et que la casemate par exemple s’effondrait de plus en plus. J’ai été formé à la Paix Dieu à Amay à la restauration de patrimoine et j’aime transmettre ce que je sais faire. Les étudiants ont travaillé sur la maçonnerie intérieure puis ils se sont attaqués aux murs extérieurs. D’ici 2 ans, le pourtour sera achevé".

 

 

Trouver le bon moellon pour le fixer harmonieusement, pas si évident que cela
Trouver le bon moellon pour le fixer harmonieusement, pas si évident que cela F Dubois RTBF

Sur le même sujet

Inondations, un an après : Arnaud Boelen, le "sauveteur en tracteur" de Theux

Regions Liège

Articles recommandés pour vous