Regions Liège

Chaudfontaine : l’entreprise Galère rachetée par le groupe wallon Thomas et Piron

Le siège de Galère à Chaudfontaine

© Google Maps

02 déc. 2021 à 17:09Temps de lecture2 min
Par Martial Giot

Le groupe Thomas & Piron a décidé d’acquérir l’entreprise de construction et de génie civil BAM Galère basée à Chaudfontaine, ainsi que sa filiale luxembourgeoise BAM Lux.

Au printemps dernier, l’actuel propriétaire, le groupe néerlandais BAM, avait annoncé vouloir se séparer de ses quatre sites belges. Galère est le seul wallon.

Si les autorités de la concurrence approuvent la vente, 650 travailleurs rejoindront ainsi le groupe Thomas & Piron portant à quelque 3000 personnes les effectifs globaux du groupe de construction et de promotion immobilière créé à Paliseul il y a 45 ans.

Edouard Herinckx, administrateur délégué du groupe Thomas et Piron, explique : "Galère est une magnifique entreprise, avec une belle équipe, une très belle implantation. Ses chantiers étaient particulièrement bien tenus, bien propres. Ça cadrait tout à fait dans la stratégie de l’entreprise, en termes de positionnement géographique puisque, sur la région liégeoise, nous étions beaucoup moins bien implantés que sur d’autres régions en Belgique. On a la chance que Galère fait énormément de travaux, à la fois de génie civil, de travaux d’infrastructures, de marchés publics. De nouveau, toute une niche de marchés sur lesquels on n’a pas du tout les mêmes compétences. On considérait qu’il y avait des synergies incroyables à créer.".

Thomas et Piron va-t-il conserver les équipes en place et l’ensemble du personnel de Galère ? "Oui. Il n’y a rien qui va changer.", répond Edouard Herinckx, "Et en fonction d’ailleurs du boulot qu’il y a dans les deux structures, je pense qu’on sera sûrement dans une stratégie de compléter encore nos équipes. Le nom de l’entreprise va rester. On devra retrouver un autre logo, bien entendu. Galère c’est une magnifique marque, un nom extraordinaire, qui existe depuis 70 ans, et ça fait partie de la super valeur ajoutée de l’entreprise."

Les travailleurs de Galère avaient manifesté leur inquiétude quand les Néerlandais de BAM ont annoncé leur intention de vendre. Ce jeudi matin, ils ont été informés du rachat par Thomas et Piron. Qu’en pensent-ils ? "La première impression, elle est plus que positive.", répond Gando Alleri, secrétaire adjoint de la Centrale Générale de FGTB Liège-Huy-Waremme, "Une entreprise liégeoise qui fait partie d’un groupe wallon, c’est un peu un retour aux sources pour Galère. Il y a une certaine complémentarité. Thomas et Piron, en faisant l’acquisition, va pouvoir rentrer dans certains marchés où ils devaient s’associer, eux, avant avec d’autres entreprises. Ils se renforcent aussi."

Et pour le volume d’emplois ? "Le carnet de commandes reste le même.", explique Gando Alleri, "Il y a de belles prévisions pour Galère. Pour faire cela, il faut de la main-d’œuvre. Verbalement, on a été réconfortés de ce côté-là. Les 500 travailleurs de chez Galère, l’emploi devrait rester ici, à Liège. Voilà, dans un premier temps, on peut dire que c’est positif. En sachant que le personnel posera les questions qu’il se pose sur l’avenir et que les délégations syndicales, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire dans le courant de la semaine prochaine auront des questions un peu plus spécifiques et un peu plus précises sur l’avenir des travailleurs et la manière dont l’intégration sera faite."

La CSC attend aussi de pouvoir poser ses questions et indique que le rachat est pour l’instant bien accueilli.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous