RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Chaumont-Gistoux : le cannabis dévoilé dans une expo située à deux pas de plants expérimentaux

C’est sur ce terrain de 112 mètres sur 20 mètres que les principaux membres de l’asbl "CBX Foundation" ont fait pousser des plants de cannabis, avec l’aide d’une agricultrice. Objectif : approfondir les recherches scientifiques pour optimaliser la culture

Bousculer les idées reçues autour du cannabis ! C’est l’objectif principal d’une exposition gratuite intitulée "Le futur du cannabis et son exploitation zéro déchet", à Chaumont-Gistoux.

L’organisateur, l’asbl "CBX Foundation", veut montrer au grand public "que toutes les parties de la plante peuvent, en principe, être utilisées sans produire le moindre déchet et à des fins tout à fait louables et légales". Pas question de parler stupéfiant ici ! L’asbl veut rappeler que la culture du cannabis, qui remonte à plus de 6000 ans, a longtemps été développée pour produire du textile, de la corde, du papier, de l’huile, des remèdes thérapeutiques et des éléments isolants, pour ne citer que quelques exemples.

Après avoir été diabolisé à cause de son utilisation comme stupéfiant (le principe actif, le THC concentré essentiellement dans les parties florales de la plante femelle, est un psychotrope), le cannabis a connu ces dernières années un regain d’intérêt pour ses vertus bénéfiques. "Mais il reste encore beaucoup de choses à découvrir, loin du cliché négatif qu’on peut en avoir," explique Jonathan Blondiau, cofondateur de l’association. "La plante produit plus d’une centaine de cannabinoïdes différents, dont certains sont déjà utilisés comme remède médical contre la douleur chronique, l’anxiété ou l’inflammation. Les recherches se poursuivent. Nous travaillons avec des universitaires, dont des spécialistes de l’ULB, dans l’espoir de faire progresser la science".

Le cannabis à nu

Présenter le cannabis sous toutes ses coutures, c’est un des objectifs de l’exposition proposée gratuitement au public, à Chaumont-Gistoux. "Il y a beaucoup de préjugés sur le cannabis, beaucoup de fausses informations et énormément d’utilisations méconnues", souligne Lionel Quataert, partenaire du projet. "Dans cette expo, nous présentons la plante, son origine, son histoire, ses nombreuses utilisations chez nous et ailleurs dans le monde. Nous parlons aussi des recherches actuelles sur le chanvre. De ses applications futures potentielles. Nos projets se font dans un cadre légal strict et contrôlé. Nous voulons casser l’image négative véhiculée par la consommation néfaste de stupéfiants. Et remettre en avant les côtés positifs et durables du chanvre". La plante a encore bien des secrets à livrer et l’exploitation judicieuse des différentes parties de la plante peut tendre vers une exploitation "zéro déchet".

Un champ expérimental

"Moyennant le développement de filières spécialisées (et contrôlées), les agriculteurs pourraient voir ici une possibilité supplémentaire de diversifier leurs activités", commente Jaqueline Strade, l’agricultrice qui a semé les plants cultivés sur le terrain expérimental situé à deux pas de l’exposition. Peu développée chez nous, au contraire de la France (premier producteur en Europe), la culture du chanvre peut ici aussi alimenter les filières utiles à la fabrication de remèdes thérapeutiques, d’aliments ou d’isolants, entre autres.

"Dans ce champ, nous voulons tester la manière de cultiver au mieux la plante, afin d’optimiser à la fois sa production et l’utilisation de toutes ses parties", explique la scientifique Flora Mer. Deux variétés autorisées sont actuellement en test sur une parcelle (de 112 mètres sur 20 mètres). "Mais rassurez-vous", souligne Jonathan Blondiau, "ces plants ne pourront jamais servir à produire de la drogue ! Non seulement, ce n’est évidemment pas du tout notre intention ; mais surtout, fumer ces plants-ci, cela n’apporterait aucun des effets recherchés par les consommateurs. Fumer ces plants-ci, ce serait juste prendre de gros risques pour la santé. Le but, c’est vraiment d’étudier le potentiel positif du cannabis".

 

 

Sur le même sujet

Bousval : première récolte de cannabis sativa en Belgique

Agriculture

Articles recommandés pour vous