Icône représentant un article video.

Regions Liège

Chênée: des retrouvailles entre sinistrés et bénévoles, un an après les inondations

Spéciale 1 an inondations : Chênée : groupe de solidarité "Les voisins en or"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A Chênée, suite aux inondations qui ont fortement touché la commune en juillet 2021, des riverains se sont rassemblés pour constituer un groupe de solidarité, "Les Voisins en Or".

Ce samedi, un an tout juste après le drame, le groupe organise des retrouvailles entre voisins et bénévoles. L'occasion pour les sinistrés de remercier les volontaires pour leur aide.

Deux membres du groupe étaient nos invités ce vendredi dans l'émission de Liège Matin consacrée aux inondations. Ils nous ont expliqué comment est née l'idée de ces retrouvailles: "A la base, c'est une idée qui est partie de moi et mon voisin" précise l'un d'eux. "Après, on a fait le tour du village. On a été prévenir les voisins qu'on organisait une petite fête. De là, petit à petit, on a créé un groupe, et on a décidé de faire une auberge espagnole et d'inviter les bénévoles, les flamands, toutes les personnes qui nous ont aidées, pour se retrouver et décompresser".

Retrouvez leur interview complète dans notre vidéo ci-dessus.

Être ensemble et décompresser

Ici, on est donc loin des commémorations officielles qui sont organisées dans plusieurs communes de la Wallonie depuis hier. Ces retrouvailles qui auront lieu demain, c'est vraiment le plaisir d'être ensemble: "L'idée, c'est vraiment de se changer les idées et de souffler. Retrouver tout le monde pour autre chose que les travaux et la boue qui nous a accompagnés toute cette année."

Car un an après, les volontaires sont toujours là, comme le souligne Gaël: "Oui, ils viennent toujours aider tout le monde, d'ailleurs il y a beaucoup de maisons qui sont encore en travaux. Il y en a quelques-uns qui ont retrouvé leur espace personnel, mais tous ces bénévoles, tous ces volontaires, c'est super important pour tout le monde. Ça donne du baume au cœur. Dans la crise, il n'y a pas de barrière, on est tous unis, flamands et wallons."

Articles recommandés pour vous