Santé physique

Chez les femmes, une grande fatigue peut être un symptôme d'infarctus du myocarde

Chez les femmes, une grande fatigue peut être un symptôme d'infarctus du myocarde.

© PixelsEffect

29 sept. 2022 à 07:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

En France, 75.000 femmes meurent chaque année d'une maladie cardio-vasculaire, devenue en trente ans la première cause de décès chez les femmes. Mais huit accidents cardio-vasculaires sur dix seraient évitables, notamment grâce à une meilleure connaissance des symptômes. Chez les femmes, ces derniers sont multiples et parfois très atypiques, ce qui peut retarder la prise en charge.

8 accidents vasculaires sur 10 évitables !

Les maladies cardio-vasculaires sont devenues en 30 ans la première cause de mortalité chez les femmes, loin devant le cancer du sein et les accidents de la route. Et les femmes sont touchées de plus en plus jeunes, dès la quarantaine en raison de plusieurs facteurs à risque comme le tabac, le stress ou la sédentarité.

Il est donc indispensable d'en repérer les symptômes afin d'être diagnostiqué et pris en charge rapidement.

Comme le rappelle Agir pour le cœur des femmes, "huit accidents cardio-vasculaires sur dix sont évitables par une prévention active avec un dépistage régulier des facteurs de risque".

Mais pour être alerté à temps, il faut connaître les signes précurseurs. Car contrairement aux hommes, un infarctus chez les femmes ne se déclare pas systématiquement par une forte douleur dans la poitrine qui se répand dans le bras gauche jusqu'à la mâchoire. Environ la moitié des femmes de moins de 55 ans victimes d'un infarctus ont ressenti ce symptôme.

Quand faut-il s'inquiéter ?

Chez les femmes, il en existe plusieurs, listées dans le manuel disponible en ligne d’Agir pour le cœur des femmes. Si vous ressentez une sensation d’épuisement ou une grande fatigue, un essoufflement progressif à l’effort, une oppression brutale dans la poitrine, une douleur aiguë dans le haut du dos, entre les omoplates ou dans le cou, des palpitations, des sueurs froides ou encore des symptômes digestifs récurrents (nausées, gênes, brûlures gastriques), une sensation d'angoisse ou des étourdissements soudains, il faut se tourner vers un spécialiste.

Faites le test en ligne

Mais certains des symptômes peuvent passer sous les radars au quotidien. Les spécialistes recommandent d’être particulièrement vigilant, surtout en cas de facteurs multipliant les risques de développer des maladies cardio-vasculaires tels que la sédentarité, le tabagisme, le stress ou encore le diabète et le cholestérol

Pour vous aider à suivre votre santé cardio-vasculaire, la Fédération Française de Cardiologie a mis en ligne un test pour vous évaluer. "Ce test a pour objectif de sensibiliser l’utilisateur sur sa situation cardio-vasculaire et de le conseiller avec des actions simples à réaliser pour agir. La consultation du médecin traitant ou du cardiologue doit être privilégiée pour toutes les situations spécifiques", souligne le Pr Alain Furber, cardiologue et président de la Fédération Française de Cardiologie dans un communiqué. 

Ce test se décompose en trois parties distinctes : le profil, avec des informations telles que l'âge, la taille ou le poids, les facteurs liés au mode de vie tels que le tabagisme, l’alimentation ou la consommation d’alcool et d’autres facteurs de risques tels que l’augmentation du cholestérol, le diabète, le syndrome d’apnée du sommeil ou encore l’HTA (hypertension artérielle). 

Le générateur propose alors une jauge qui évalue votre santé cardio-vasculaire ainsi que des conseils pratiques pour vous aider à prendre soin de votre cœur.

Sur le même sujet

Les défibrillateurs de rue débarquent à Liège

Regions Liège

Santé cardiaque : les femmes sont plus conscientes des risques mais le suivi médical reste à améliorer

Santé physique

Articles recommandés pour vous