RTBFPasser au contenu
Rechercher

ChildRescue : l'application de ChildFocus pour aider à retrouver des enfants disparus

Child Focus : Un nouvel outil performant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 août 2020 à 12:36 - mise à jour 28 août 2020 à 12:36Temps de lecture2 min
Par Melanie Joris

Chaque année, 2000 enfants sont portés disparus en Belgique. Au niveau européen, ce chiffre monte à 250.000. Cela représente un enfant toutes les deux minutes. Lors d’une disparition, les premières heures sont cruciales. C’est la raison pour laquelle Child Focus présente aujourd’hui l’application ChildRescue. Une application européenne qui alerte les personnes qui habitent dans la zone d’une disparition.

Ce projet, financé par l’Union Européenne, est développé depuis trois ans par des scientifiques, des travailleurs sociaux et des développeurs informatiques. L’objectif est d’aider les enquêteurs et de réduire la période entre le moment où un enfant est porté disparu et celui où il est retrouvé.

ChildRescue : l'application pour aider à retrouver des enfants disparus

Retrouver un enfant grâce à la géolocalisation

Lorsqu’un enfant est signalé disparu, c’est soit dû à une fugue, soit à un rapt parental. Dans la foulée, un avis de recherche est diffusé en version papier pour alerter le grand public et tenter de récolter des informations. L’avis de disparition est aussi largement diffusé sur les réseaux sociaux de Child Focus.

Avec l’application ChildRescue, ces alertes seront beaucoup plus précises grâce à la géolocalisation. Concrètement, chaque personne qui possède un smartphone et qui a téléchargé l’application devient virtuellement une vigie. Des notifications sont envoyées en temps réel aux citoyens qui se trouvent dans le périmètre de la disparition de l’enfant ou de l’endroit où il pourrait se trouver.

Sur cet exemple créé pour la présentation de l’application, on peut voir une fiche de disparition type. Elle regroupe des informations sur l’enfant disparu comme une photo, une brève description ainsi que quelques détails sur la disparition. Selyna Ayuso Ferrandiz, responsable des relations publiques de Child Focus, complète : "Si vous avez vu quelque chose, vous pouvez écrire un texte, dire à quelle heure et où vous avez vu l’enfant. Vous pouvez aussi intégrer une image si vous pensez que c’est nécessaire".

Adhésion des citoyens

Pour que cette application porte ses fruits, Child Focus compte sur la solidarité des citoyens. "Les avis de disparition publiés sur les réseaux sociaux sont partagés par certains, repartagés par d’autres. Ça ne suscite pas systématiquement et automatiquement des témoignages, mais ça augmente les chances de retrouver le mineur d’âge en bonne santé", précise Miguel Torres Garcia, vice-directeur général et directeur des opérations de Child Focus.

Cette application ne pourra fonctionner que si beaucoup de Belges la téléchargent. Le lien sera d’ailleurs plus rapide et plus direct envers les citoyens, pas toujours connectés en permanence sur les réseaux sociaux. "C’est un contact beaucoup plus individuel avec les personnes qui souhaitent nous aider. En Belgique, dans cette problématique des disparitions, on peut toujours compter sur la solidarité de la population. Tout le monde a encore les drames en tête évidemment", complète Miguel Torres Garcia.

L’application ChildRescue se veut opérationnelle sur tout le territoire européen. La Belgique est le deuxième pays à la lancer. En Grèce, l’application a été téléchargée près de 2000 fois en un mois.

 

Sur le même sujet

Seraing : un emballement des réseaux sociaux autour de la disparition d’un adolescent qui peut être stigmatisant

Regions Liège

Articles recommandés pour vous