Matin Première

Chili : élection du plus jeune président du monde

© Marcelo Hernandez / Getty Images

21 déc. 2021 à 10:08Temps de lecture3 min
Par Mehdi KHELFAT

Retour sur l’élection d’un nouveau président au Chili. Gabriel Boric devient le plus jeune président du monde à l’âge de 35 ans. Analyse de Mehdi KHELFAT

35 ans et aussi des convictions et des valeurs qui n’ont pas toujours été faciles à porter au Chili… Les valeurs de gauches face à une droite ultralibérale… Pour le coup le Chili n’est pas un pays comme un autre…

 

Et cette victoire suscite un véritable espoir dans une grande partie de la population…

Dès son discours de victoire, il a pris d’énormes pincettes. De la politique sociale en prenant soin de la macroéconomie du Chili… D’ailleurs le triomphe de la gauche a été sanctionné à la Bourse de Santiago par une chute de 6%.

 

Pourquoi prendre de telles pincettes ?

 

Parce que le Chili est un pays marqué, traumatisé et que l’ombre de 2 personnages plane sur ce pays…

Gabriel Boric est à la tête d’une coalition allant du centre gauche au Parti communiste et a un objectif, orienter le pays vers une plus grande intervention de l’État dans l’économie.

Et quand on pense à Gabriel Boric, difficile de ne pas penser à Salvador Allende…

Socialiste qui avait su créer une grande coalition de gauche, qui avait toujours choisi de respecter les institutions et qui avait à cœur de faire une politique plus sociale dans un pays ultralibéral. Il est élu en 1970. Une révolution démocratique mais qui fait de nombreux mécontents.

Ceux qui tiennent l’économie tentent de l'empêcher de mener à bien son projet social : grève de routiers. Appui et complicité de la CIA, coup d’état…

Je voudrai vous faire écouter ce document exceptionnel : il s’agit de la dernière interview du président chilien Salvador Allende, avant qu’il ne se suicide dans son palais présidentiel, bombardé durant le coup d’Etat militaire du général Augusto Pinochet. Et sa vision du chili de l’époque semble encore valable aujourd’hui

L’ombre d’un deuxième personnage plane sur le pays. Celle d’Augusto Pinochet…

 

Celui-là même qui a mis un coup d’arrêt à la démocratie en 1973 et qui a terrorisé les progressistes. Il a engendré des milliers de morts, de disparus de torturés, d’exilés.

Une longue parenthèse, de 17 ans un pays fracassé par l’une des pire dictature militaire de la fin du 20e siècle. Augusto Pinochet, dont le nom de famille restera pour beaucoup synonyme de monstruosité.

Contrairement à tous les clichés, Pinochet avait ses fans et ses partisans : la partie hostile au progrès social dont nous parlait Allende…

Le général Pinochet a profité de la vie jusqu‘à 91 ans. Peu de temps avant de s‘éteindre, il avait conclu : “Je ne compte pas demander pardon à qui que ce soit”.

Sa dictature a laissé derrière elle au moins 3200 cadavres, des centaines de corps disparus et – au moins 38.000 personnes qui n’oublieront jamais les tortures qu’on leur a fait subir. Des milliers d’exilés ont également perdu en partie leur pays.

La justice n’est jamais passée. ET sans justice la réconciliation n’a jamais eu lieu…

 

Les fans du dictateur existent toujours et se sont portés à 45% sur José Antonio Kast, qui n’a jamais caché qu’il était un grand admirateur de la dictature d’Augusto Pinochet.

Ce candidat était soutenu par l’ensemble de la droite chilienne comme le candidat de "l’ordre, de la justice et de la sécurité". Depuis le retour à la démocratie dans le pays, jamais une élection n’avait donné lieu à autant de divisions.

Et cela montre une chose : que les déchirures sont encore bien présentes. Et que le poids sur les épaules du nouveau jeune président est énorme.

L’espoir, c’est cette nouvelle constitution est en pleine rédaction pour remplacer celle hérité de l’époque Pinochet.

Dimanche soir, M. Boric avait demandé de prendre "tous soins de ce processus afin que le chili ait une Constitution qui soit celle de la rencontre et non celle de la division ".

La dictature va t’elle hanter le pays encore longtemps… L’avenir le dira.

 

 

 

 

 

Recevez chaque vendredi l'essentiel de Matin Première

recevez chaque semaine une sélection des actualités de la semaine de Matin Première. Interviews, chroniques, reportages, récits pour savoir ce qui se passe en Belgique, près de chez vous et dans le monde.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous