RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Chili : le nouveau président de gauche veut mener un "gouvernement écologiste"

Gabriel Boric, le 20 décembre 2021
13 janv. 2022 à 22:26Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président de gauche élu du Chili, Gabriel Boric, a assuré jeudi devant un parterre d'hommes d'affaires que sa présidence, qu'il assumera officiellement à partir du 11 mars, entend mener la politique d'un "gouvernement écologiste".

"Notre plan de gouvernement propose d'entamer un chemin de changements profonds qui vise à renforcer la protection sociale, à sortir notre économie de la stagnation productive et à affronter la crise climatique", a déclaré Gabriel Boric lors de la clôture des Rencontres nationale des entreprises (Enade) à Santiago, qui réunit les principaux chefs d'entreprise du pays.


A lire aussiGabriel Boric, le prodige militant et réaliste à la tête du Chili


"Pour que la reprise économique et la création d'emplois soient durables, nous devons relever le défi inévitable posé par la crise climatique. Nous l'avons dit et aujourd'hui je le réitère, nous serons un gouvernement écologiste", a lancé Gabriel Boric, élu mi-décembre à la tête d'une coalition de gauche, dont le Parti communiste.

Sujet Jt du 20 décembre :

Le président élu a également déclaré espérer que le pays puisse "jouer un rôle international" et "convaincre" les pays développés de faire "un plus grand effort" dans la lutte contre le changement climatique.

Nous devons relever le défi inévitable posé par la crise climatique

Il a affirmé sa volonté d'allouer les ressources "publiques et privées" nécessaires à la relance économique tout en s'engageant à assurer "la durabilité environnementale et la viabilité budgétaire".

"Tout comme nous ne pouvons pas piller aujourd'hui la nature que nous léguerons à nos enfants, nous ne pouvons pas non plus nous endetter de manière irresponsable au détriment des générations futures", a-t-il dit.

La croissance chilienne devrait s'établir autour de 11,5% pour 2021, après une baisse de 5,8% en 2020. Mais pour la première année de son mandat, Gabriel Boric devra composer avec une hausse du PIB de seulement 2%, selon les prévisions.

Sur le même sujet

Coronavirus au Chili : lancement de la campagne de la 4e dose pour les plus de 55 ans

Monde

Chili : l’économiste Rosanna Costa devient la première présidente de la Banque centrale

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous