Monde Amérique du Sud

Chili : l’incertitude à la veille du référendum sur la nouvelle constitution

© AFP or licensors

03 sept. 2022 à 09:07Temps de lecture2 min
Par Naïla Derroisné, correspondante

Ce dimanche, les Chiliens se rendent aux urnes pour dire s’ils approuvent ou s’ils rejettent la proposition de nouvelle constitution écrite par une assemblée élue, paritaire et avec la participation des peuples indigènes du pays. Si elle est approuvée, elle remplacera le texte actuellement en vigueur, écrit en 1980 sous la dictature d’Augusto Pinochet.

Selon les derniers sondages c’est le Rechazo, le camp qui s’oppose au nouveau texte qui pourrait remporter le scrutin. Mais certaines enquêtes d’opinion estiment que les indécis seraient aux alentours de 14%.

Ces dernières semaines, le bloc de l’Apruebo, qui soutient la nouvelle constitution, s’est mobilisé pour tenter de convaincre celles et ceux qui n’auraient pas encore défini leur vote.

À San Joaquin, une commune de classe moyenne dans le centre de la capitale, la population vote traditionnellement à gauche et devrait se positionner en faveur de la nouvelle constitution.

Mobilisation sur le terrain

Toutefois, certains habitants hésitent encore. Le député de gauche Gonzalo Winter a décidé alors de faire du porte-à-porte, pour défendre le nouveau texte constitutionnel. "Je ne sais pas si je vais voter pour ou contre la nouvelle constitution", explique une habitante à l’élu. "J’ai lu le texte mais il est difficile à comprendre. J’aimerais en savoir un peu plus à propos de la thématique du logement", poursuit-elle.

"L’actuelle constitution de Pinochet ne mentionne pas la thématique du logement, alors que le nouveau texte stipule que l’État doit fournir des logements à la population", répond Gonzalo Winter.

Selon lui, si certaines personnes sont encore indécises aujourd’hui, c’est à cause de la campagne menée par le camp du Rechazo : "Les personnes les plus riches de ce pays ont réussi à construire une campagne dont l’objectif est clairement de ne pas perdre leurs privilèges, attaque le député. Elles ont été très efficaces pour répandre des mensonges et jouer avec les peurs les plus profondes de la population. Comme cette idée absurde de priver les gens de leurs maisons ou de leurs retraites, alors qu’en fait, la nouvelle constitution propose tout le contraire."

L’incertitude règne au sein des classes populaires

Selon Octavio Avendaño, docteur en sciences politiques à l’Université du Chili, c’est dans les secteurs populaires où l’incertitude est la plus grande : "Ce sont souvent les fake news qui priment, car les gens s’informent beaucoup sur les réseaux sociaux."

L’académicien explique également que le texte de la nouvelle constitution en lui-même génère des doutes au sein de la population : "Au lieu de forger une opinion générale favorable, la nouvelle constitution génère beaucoup d’opinions partielles, analyse-t-il. Par exemple, il y a des personnes à qui le système politique proposé ne convient pas, alors même qu’elles sont favorables aux droits sociaux inscrits dans le texte. "

Octavio estime qu’il faut aussi prendre en compte le vote "caché ", celui des personnes qui se disent indécises mais qui en réalité ne veulent simplement pas dévoiler leur vote : "Normalement, ce vote caché favorise la droite car ce sont des gens qui ne veulent pas révéler qu’ils vont opter pour ce champ politique. Mais dans le contexte actuel le vote caché pourrait favoriser l’Apruebo car l’option qui a été prédominante ces derniers temps, c’est celle du Rechazo ", examine-t-il.

La particularité de ce scrutin c’est que le vote est obligatoire, sous peine d’une amende. Cependant, il reste difficile de prévoir quelle sera la participation réelle puisqu’en général, lors d’élection, à peine 50% de Chiliens se rendent aux urnes.

Sur le même sujet

Chili : première réunion pour réfléchir à une nouvelle constitution

Monde Amérique du Sud

"Non" à la nouvelle constitution au Chili : un texte progressiste "trop radical", rejeté pour défier le président

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous