Regions

Chimay : une famille quitte tout pour cultiver du safran

© Tous droits réservés

12 oct. 2021 à 13:02Temps de lecture1 min
Par Maxime Dumoulin

C’est un travail délicat et terriblement exigeant. Au mois d’août dernier, François, Valérie et leurs enfants plantaient 25.000 bulbes de crocus sativus. Aujourd’hui, ils en récoltent les fleurs, une à une, avant de procéder à l’émondage de ce qui deviendra le Safran.

Entre ses allées creusées à la pelle, François Lenain récolte comme chaque jour les jeunes fleurs. "Une fois cueillies, il faut enlever les pétales et garder précieusement les trois pistils. C’est cela que l’on appelle "safran". Il faudra ensuite le sécher à basse température. Il faut beaucoup de patience !", sourit-il.

L’exploitation est à taille humaine : un lopin de terre de 850m², isolé au fin fond de la botte du Hainaut. C’est ici que la petite famille s’est installée pour vivre de sa précieuse épice. "Nous venons du Brabant wallon et rêvions de nous installer à la campagne. Cette maison, ça a été le coup de cœur. Puis, l’idée de cultiver du Safran nous est rapidement venue", raconte Valérie, épouse de François.

Pour beaucoup, le safran est une épice exotique. S’il est vrai qu’il tire son origine de Grèce, ce crocus fut longtemps monnaie courante dans nos régions avant de quasiment disparaître. Aujourd’hui, la fleur fait son retour et la famille espère vivre de cette activité. "Je suis sûr qu’on pourra être heureux grâce à cette plante", clame Maxence, l’un des enfants du couple.

34.000 euros/kg

Avec Valérie, nous vérifions une rumeur : le safran est-elle bien l’épice la plus chère au monde ? "Oui, 34.000 euros/kg", confirme l’exploitante. Un prix logique : "Ça prend énormément de temps à travailler. Il faut 150 fleurs travaillées à la main pour proposer un gramme de safran".

Si la récolte est bonne, la famille Lenain espère agrandir son exploitation et faire rayonner le safran de Chimay.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous