RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Chine: la mort d'un employé épuisé relance le débat sur le temps de travail

La mort soudaine d'un jeune employé d'un géant de l'internet chinois a relancé le débat sur les horaires de travail exténuants et la culture des heures supplémentaires dans le pays.

L'internet chinois s'est emballé autour du décès du jeune homme, mort à 25 ans d'une hémorragie cérébrale après avoir travaillé comme modérateur de contenus pour le site de vidéos Bilibili durant toute la semaine de congés qui vient de marquer le Nouvel an lunaire.

Dans un communiqué mardi soir, Bilibili a confirmé le décès de son employé, assurant avoir présenté ses excuses à sa famille.

"La mort de cet excellent travailleur représente une énorme perte pour la compagnie mais fait aussi office d'avertissement pour nous", écrit Bilibili.

"Nous devons procéder activement à des améliorations pour surveiller la santé de nos employés et empêcher que de semblables tragédies se reproduisent", ajoute le communiqué.

Travailler six jours par semaine, de 9h du matin à 9h du soir

Cette affaire survient après plusieurs cas de morts soudaines de jeunes employés du secteur technologique ces dernières années, qui ont suscité un débat sur la culture du "996" (travailler six jours par semaine, de 9h du matin à 9h du soir) prônée par des patrons comme le fondateur d'Alibaba, Jack Ma.

Après l'annonce du décès du jeune homme par un blogueur, citant des collègues de travail anonymes selon lesquels il avait été obligé de faire des heures supplémentaires, l'affaire est devenue virale lundi sur la plate-forme Weibo, réseau social chinois équivalent à Twitter, bloqué en Chine.

D'autres utilisateurs de Weibo se présentant comme des employés de Bilibili ont accusé la compagnie d'avoir obligé les modérateurs de contenus à travailler douze heures d'affilée sans pause durant les congés du Nouvel an.

Bilibili a nié les accusations concernant les heures supplémentaires, assurant que l'employé était affecté à son poste huit heures par jour, avec deux jours de congé suivant cinq jours de travail, dans le cadre de la rotation des effectifs durant les congés du Nouvel an lunaire.

Plusieurs compagnies technologiques chinoises se sont engagées à réduire les temps de travail après des plaintes et contestations parmi leurs employés.

Sur le même sujet

Débat : Utilise-t-on trop de mots anglais ?

C'est pas fini

Commerce : la Chine se défend de ne pas appliquer l’accord avec les USA

Monde

Articles recommandés pour vous