RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Chine: un Boeing s'écrase avec 132 personnes à bord, pas de trace de survivant

Des proches de passagers du vol MU5735, écrasé dans les montagnes du sud de la Chine, à l'aéroport de Canton, le 21 mars 2022
22 mars 2022 à 05:15Temps de lecture1 min
Par AFP

Tous les passagers à bord d'un Boeing-737 opéré par le transporteur China Eastern Airlines qui s'est écrasé lundi dans le Sud de la Chine semblent avoir péri.

Environ 18 heures après le crash, le média public chinois CCTV  a informé que l'épave de l'appareil avait été retrouvée mais qu'il n'y avait pas encore eu de survivants repérés. 

L'avion transportait 132 passagers et neuf membres d'équipage qui avaient décollé peu après 13H00 locales (06H00 HB) de la métropole de Kunming (sud-ouest). Il avait pour destination Canton (sud), à quelque 1.300 km.

Cause inconnue

L'appareil a "perdu le contact au-dessus de la ville de Wuzhou" dans la région montagneuse du Guangxi, a indiqué l'administration chinoise de l'avion civile (CAAC) sans fournir de bilan des victimes.

Les causes de la catastrophe restent inconnues.  

Selon le site spécialisé FlightRadar24, l'appareil, qui reliait Kunming (sud-ouest) à Canton (sud), a perdu en à peine une minute près de 21.250 pieds (6.477 m) avant de disparaître des écrans radar.

Puis, après une brève remontée, il a plongé à nouveau, de 4.625 pieds (1.410 m), selon le traceur, pour se trouver à 3.225 pieds (983 m) du sol. Il n'y a pas de données pour le vol après 14h22.

Des vidéos diffusées par les médias publics montrent une sorte de clairière formée par l'appareil dans une zone boisée, avec des débris peu reconnaissables, à part un morceau d'aile aux couleurs bleue et rouge de la compagnie.

Un "coup de tonnerre"

Les corps et les effets personnels des passagers ont probablement été "entièrement brûlés" par l'explosion de l'appareil au sol, suivie d'un incendie, a déclaré à l'AFP une secouriste qui a passé la nuit sur le site.

Les recherches sont compliquées par le terrain accidenté et la végétation dense, a précisé cette femme qui a refusé de dire son nom.

La police bloquait l'accès au site de l'accident dans un village entouré de forêts et de rizières.

L'explosion du 737-800 a provoqué "comme un coup de tonnerre", a déclaré à l'AFP un habitant du village de Langnan, dénommé Ou. "Nous avons arrêté de travailler et sommes allés voir ce qui se passait", a-t-il ajouté, précisant que l'incendie avait fait rage à environ 1 km de sa maison.

Sur le même sujet

Accident d'avion en Chine en mars dernier: des données suggèrent un acte délibéré depuis le cockpit

Monde Asie

Accident d’avion en Chine : la deuxième boîte noire retrouvée

Monde Asie

Articles recommandés pour vous