Tipik - Pop Culture

Chris Hemsworth (Thor) : "sa plus grande peur" confirmée par des tests médicaux

© Theo Wargo – Getty Images

18 nov. 2022 à 14:28Temps de lecture1 min
Par Malaïka Mukaz

Chris Hemsworth s’est confié sur sa prédisposition à la maladie d’Alzheimer découverte durant le tournage de l’émission "Limitless".

Lors du 5e épisode de la série "Limitless" dans laquelle il a participé à des défis physiques et mentaux extrêmes conçus pour le pousser à bout et à en savoir davantage sur le corps humain, Chris Hemsworth a découvert qu’il avait "huit à dix fois plus de risques" de développer la maladie d’Alzheimer.

La "plus grande peur" de l’acteur australien de 39 ans a été confirmée : ses tests médicaux ont révélé qu’il a reçu un exemplaire du gène APOE 4, étroitement associé à la maladie d’Alzheimer selon les scientifiques, de sa mère et un second de son père. Cela le place parmi les rares 3% de personnes qui portent deux copies du gène, ce qui le rend beaucoup plus susceptible d’être atteint la maladie. Chris Hemsworth a également révélé que son grand-père luttait contre Alzheimer. "Lui non plus ne se souvient pas qui nous sommes ; ses petits-enfants, mais aussi même ses propres enfants, depuis des années. C’est déchirant. "

Questionné par Vanity Fair, Hemswoth a déclaré que cette annonce a eu un effet sur ses choix de carrière ainsi que sur ses choix de vie. En plus d’être plus sélectif dans ses projets, il envisage de passer plus de temps avec sa femme Elsa et ses enfants India, Sasha et Tristan.

Lors de l’interview, il a toutefois apporté quelques précisions sur ses résultats qui ont un peu détourné l’émission "Limitless" de sa trajectoire, sans manquer de faire de la prévention. "C’était un très bon catalyseur pour me plonger dans tout ce que je devais faire en matière de prévention ou de gestion, ou quelle que soit la façon dont vous voulez le classer. Ce n’est pas un gène prédéterminant, mais c’est une forte indication […] Lorsque vous avez une prédisposition contre les maladies cardiovasculaires, le cancer, n’importe quoi, tout est une question de gestion du sommeil, de gestion du stress, de nutrition, de conditionnement physique. Ce sont en quelque sorte les mêmes outils qui doivent être appliqués de manière cohérente.", a-t-il expliqué.

 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous