Remco gagne la Vuelta

Christian Prudhomme, patron du Tour de France : "Remco Evenepoel est le bienvenu sur le Tour… dès que possible !"

La Brabançonne de Remco Evenepoel après sa victoire à la Vuelta

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Remco Evenepoel, 22 ans, a remporté ce dimanche le Tour d’Espagne 2022 ! Trois semaines brillantes couronnées d’un succès historique. Pour son premier Grand Tour terminé, Evenepoel accroche déjà la victoire.

Les félicitations fusent de partout et notamment de la bouche de Christian Prudhomme, patron du Tour de France. "Chapeau pour son parcours aussi beau, aussi rapide. Chapeau pour être revenu de l’enfer après la chute du Tour de Lombardie. Vous avez la chance d’avoir un champion d’exception, des champions d’exception avec Wout van Aert bien sûr sous son talent protéiforme. Vous êtes le cœur du cyclisme, c’est très important pour le monde du cyclisme dans son ensemble que la Belgique retrouve des champions. Je suis très heureux de la victoire d’Evenepoel sur la Vuelta", a-t-il expliqué.

Avant de faire un appel du pied à Remco : "Le parcours du Tour 2023 est déjà fait, il sera dévoilé le 27 octobre. Evidemment, Evenepoel est le bienvenu sur le Tour… dès que possible ! On sera ravi de l’accueillir. C’est d’ailleurs formidable de voir un autre champion de cette trempe-là aussi jeune. C’est très frappant, voir cette génération avec Pogacar ou encore Bernal. Des coureurs qui donnent beaucoup d’émotions au-delà du résultat, ils sont capables d’attaquer de loin. L’attaque de Remco dans la Redoute, lors de Liège-Bastogne-Liège, était phénoménale. C’était transcendant, extraordinaire. Il sait faire ça. On l’attend. Si c’est en 2023, on sera ravi. Si c’est en 2024, ce sera à l’âge où Eddy Merckx a gagné son premier Tour de France. Il est donc encore très jeune."

"Il y a deux choses essentielles. Aller au Giro oui, mais pas si c’est uniquement pour des raisons commerciales. Après cette victoire, en tant que vainqueur de la Vuelta, il ira au Giro avec la même pression, il n’en aura pas moins. Moi, j’attendrais de voir le parcours. Si le Tour de France compte 40 kilomètres de contre-la-montre de plus que le Tour d’Italie, alors je pense qu’il faut le mettre au Tour de France. Il faut voir aussi en fonction de ses qualités. Si Remco veut vraiment s’attaquer, et il le veut, à des Pogacar ou Vingegaard, qui ont des armadas derrière eux, les deux plus fortes équipes du monde (UAE Team Emirates et Jumbo-Visma), il faudra une équipe plus forte et plus expérimentée", a lui précisé notre collègue RTBF Rodrigo Beenkens au sujet de l'année prochaine.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous