RTBFPasser au contenu
Rechercher

Plein Écran

Cinéma : Buzz l’Eclair – Incroyable mais Vrai

15 juin 2022 à 06:45Temps de lecture2 min
Par Cathy Immelen

Le mercredi à 8h45 dans Coffee on the Rocks, sur Classic 21 !

Hollywood se lance dans la course au box-office, après Top-Gun et Jurassic World pour les grands, voici le Disney de l’été pour les plus jeunes : un nouveau Pixar centré sur le personnage de Buzz l’éclair !

''Buzz l’éclair'', un spin-off, un film dérivé de la série des'' Toy Story'' qui a démarré en 1996. ''Toy Story 1'' : c’était le tout premier long métrage entièrement réalisé par ordinateur ; une saga qui tient une place particulière dans le cœur des amateurs de cinéma d’animation. ''Buzz l’éclair'' est un projet attendu par les fans depuis longtemps, un film entièrement consacré au ranger de l’espace. Attention, il y a une astuce : ce n’est pas la jeunesse du robot des 4 ''Toy Story'' qu’on découvre mais le film qui a inspiré le jouet que recevra Andy dans ''Toy Story 1''. Un film de science-fiction comme on en produisait dans les années 80/90, l’esprit de ''Star Wars'' n’est pas très loin d’ailleurs dans ce mélange vintage entre cascades de l’espace avec des scènes d’action spectaculaires et humour potache amené par les seconds rôles. Pas de R2D2 dans ''Buzz l’éclair'' mais un petit chat en mode intelligence artificielle qui vole la vedette aux autres personnages. Aussi bien que les ''Toy Story'' ? C’est très différent ! Ne vous attendez pas à un chef-d’œuvre d’émotion de chez Pixar, on n’est pas dans un cru qui privilégie la double lecture pour adultes et les sentiments comme ''Vice versa'', ''Wall-E'' ou ''Là-haut''. ''Buzz L’éclair'' n’a pas d’autre prétention que d’être un film d’aventure qui assume à 100% son côté régressif. Le scénario n’est pas brillant mais l’aspect divertissement fonctionne. Ce Disney devrait mettre des étoiles dans les yeux des petits garçons qui rêvent de l’espace à défaut de devenir un futur film culte incontournable.

Loading...

Une comédie française totalement barrée : ''Incroyable mais vrai'' signée Quentin Dupieux, l’un des cinéastes les plus décalés et les plus fascinants du paysage ciné français :

Vous avez peut-être vu du même réalisateur ''Au Poste'' avec Benoît Poelvoorde, ''Le daim'' avec Jean Dujardin ou ''Réalité'' avec Alain Chabat. Sa marque de fabrique c’est l’absurde, le rire malaisant et les atmosphères rétros qui flirtent avec le fantastique, une mise en scène ultra-réfléchie et des points de départ de scénarios délirants ! Pour Incroyable mais vrai, il retrouve Alain Chabat, dans le film, en couple avec Léa Drucker. Ils achètent un pavillon de banlieue qui abrite une curieuse trappe au sous-sol. Elle cache en un tunnel qui va bouleverser leur existence. Mais quels sont ses effets ? Ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus, ça fait partie du plaisir de spectateur que de découvrir l’idée de folle de Dupieux ! Tout ce que je peux vous dire c’est que ''Incroyable mais vrai'' est aussi hilarant que mélancolique, il évoque hyper subtilement le machisme toxique et les injonctions de beauté et de jeunesse que la société impose aux femmes. Ça aurait été un film parfait si Dupieux n’avait pas expédié sa fin comme d’habitude, on reste sur sa faim justement alors que l’ambiance étrange si prenante et les acteurs tellement convaincants m’avaient vraiment embarquée, puis patatras, ça se casse un peu la figure, ça gâche un peu le plaisir…

Loading...

Plein Ecran

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Cinéma français : les 2 coups de cœur de Cathy Immelen

Plein Écran

Le dernier film percutant des frères Dardenne ou de la science-fiction à la française (oui ça existe) ?

Plein Écran

Articles recommandés pour vous