Cinq ans de prison pour avoir fraudé aux aides coronavirus belges

© Getty images

16 déc. 2021 à 08:53 - mise à jour 16 déc. 2021 à 10:28Temps de lecture1 min
Par Belga

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi matin, un homme de 46 ans à une peine de cinq ans de prison, dont quatre ferme, dans le dossier dit de la "méga fraude aux aides corona", escroquerie dont il fut l'instigateur, rapporte jeudi le journal L'Echo.

Ce Français, diplômé d'une haute école de commerce, a décidé de plaider coupable des faits qui lui sont reprochés par le parquet fédéral. Il devra s'acquitter d'une peine d'amende ainsi que d'une confiscation de 500.000 euros. Toujours en détention préventive sous le régime de la surveillance électronique, l'homme sera incarcéré sous peu pour purger sa peine.

Les faits remontent au mois de mars 2020, quelques jours après l'annonce par le gouvernement fédéral d'un soutien massif à l'économie, notamment via le chômage temporaire. "Dès le 25 mars est mis en place, principalement en région de Charleroi, un ingénieux système de détournement de ces aides. Et c'est en décembre 2020, il y a un an, qu'une série de perquisitions était menée à travers le pays, avec 15 mandats d'arrêt à la clé", précise le quotidien.

Le principal auteur a eu recours à 29 sociétés dormantes, des coquilles vides pour déclarer, via de fausses identités, des faux chômeurs. Selon le parquet fédéral, le montant total de la fraude s'élève à deux millions d'euros, sans compter le détournement du pécule de vacances et le droit passerelle.

La suite du procès, durant lequel 42 personnes vont être jugées, aura lieu à Bruxelles, au mois de février. L'Onem et l'ONSS se sont constituées parties civiles.

 

 

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous