Belgique

Cinq personnes en moyenne se suicident chaque jour en Belgique, selon l'ASBL "Un pass dans l'impasse"

Lutte contre le suicide / Nouvelle campagne de sensibilisation

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 sept. 2022 à 11:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Cinq personnes se suicident chaque jour en Belgique, ressort-il d'une étude réalisée par l'ASBL 'Un pass dans l'impasse' et publiée mardi. Pour aider les personnes en détresse, l'ASBL mettra à disposition un bouton "alertez-nous" sur son site internet à partir du 10 septembre, Journée mondiale de prévention du suicide.

L'ASBL a analysé les derniers chiffres disponibles et publiés par l'Institut de santé publique Sciensano. Ainsi, en 2019, pas moins de 1728 suicides ont été enregistrés en Belgique, soit une moyenne de cinq décès par jour. Il y a eu 646 suicides en Wallonie, 954 en Flandre et 128 à Bruxelles. Parmi eux, 1265 concernaient des hommes et 463 des femmes.

Quid de la pandémie ?

"Précisons que les données scientifiquement validées pour les années liées à la pandémie (2020 et 2021) ne sont pas encore disponibles. Nous constatons toutefois une hausse de 24% des consultations psychologiques liées à la thématique du suicide au sein de notre ASBL", souligne Thomas Thirion, administrateur délégué de 'Un pass dans l'impasse'.

Afin de prévenir au mieux ces issues dramatiques, l'ASBL a décidé de mettre en place un bouton "alertez-nous" sur son site internet à partir du 10 septembre, date de la Journée mondiale de prévention du suicide. 'Un pass dans l'impasse' précise toutefois que l'alerte ne peut se donner qu'avec le consentement de la personne jugée en détresse.

"Le formulaire pour lancer une alerte n'est accessible que si on confirme au préalable cette donnée. Après cette validation, la sentinelle doit simplement compléter les coordonnées de la personne en détresse et les siennes. Elle doit ensuite envoyer le formulaire pour qu'il soit traité par 'Un pass dans l'impasse'."

Une sentinelle est toute personne volontaire, qui n'est pas un professionnel de la santé, formée par 'Un pass dans l'impasse' à détecter une personne en détresse suicidaire et à déclencher une alerte.

Sur le même sujet: reportage JT du 17/07/2022

Sur le même sujet

Shanti, victime des attentats de Bruxelles, euthanasiée à 23 ans pour souffrance psychique insupportable

Investigation

Articles recommandés pour vous