Monde

Civils tués en Irak : la Turquie rejette la responsabilité

© Belgaimage

20 juil. 2022 à 21:07Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

La Turquie a nié mercredi soir toute implication dans des tirs d'artillerie meurtriers dans le nord de l'Irak, qui ont fait neuf morts mercredi, faisant allusion à une éventuelle responsabilité du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

"La Turquie est contre toutes les attaques visant les civils. Elle mène sa lutte contre le terrorisme conformément au droit international", a affirmé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. Neuf civils, dont des enfants, ont été tués et 23 blessés mercredi par des tirs d'artillerie dans le Kurdistan d'Irak que Bagdad a imputés à la Turquie.

Sans le mentionner directement, Ankara a fait allusion à une éventuelle responsabilité du PKK, classé comme terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux. "La Turquie est prête à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre en lumière la vérité", a affirmé le ministère turc appelant le gouvernement irakien à ne pas "faire des déclarations sous l'influence de la propagande terroriste".

Le Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi avait adopté plus tôt dans la journée un ton inhabituellement ferme vis-à-vis de son voisin turc, condamnant une "violation flagrante de sa souveraineté".

Ankara, qui a de facto installé plusieurs dizaines de bases militaires depuis 25 ans au Kurdistan irakien, a lancé à la mi-avril une nouvelle opération militaire contre les combattants du PKK dans le nord de l'Irak. L'Irak a aussi annoncé mercredi soir son intention de rappeler son chargé d'affaires à Ankara pour consultations. 

Sur le même sujet

Israël annonce la reprise totale des relations diplomatiques avec la Turquie

Monde Moyen-Orient

Irak : le leader chiite Sadr réclame la dissolution du Parlement d'ici une semaine

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous