Sciences et Techno

Clé USB, DVD, disque dur… quel est le meilleur support de stockage pour vos données à (très) long terme ?

© Getty Images

30 août 2022 à 07:00Temps de lecture4 min
Par Julien Covolo

Qu’il s’agisse de photos de votre plus beau voyage, de selfies lors d’un noël en famille ou du film de votre mariage, tout le monde s’est un jour posé la question de la conservation de ces souvenirs parfois très précieux. Quand il s’agit de stockage de données, ce ne sont pas les choix qui manquent.

De la clé USB au disque dur, en passant par les supports physiques et les services de "cloud", la question revient régulièrement sur la table. En témoignent ces articles de The Guardian en 2018, The Conversation en 2020, ou encore NewScientist en janvier dernier. Comment démêler le vrai du faux face aux nombreux avis d’experts et aux progrès technologiques galopants ?

Rapide et pratique, la clé USB n'est pas le support de stockage le plus fiable pour le long terme.

La mémoire flash (clé USB, carte SD, disque SSD)

Tout le monde a été un jour tenté de stocker les photos de ses dernières vacances sur une clé USB, voire directement sur la carte SD de votre appareil photo. Peut-être même en avez-vous toujours une au fond d’une poche ou d’un sac. C’est pratique, ça ne prend pas beaucoup de place, et on peut la transporter partout avec soi.

Mais ce support de stockage est-il fiable ? Pas vraiment. Les supports à mémoire flash ont une durée de vie bien déterminée qui dépend du nombre de cycle d’écriture. Cela peut varier de quelques mois à une dizaine d’années, selon la qualité du support et l’usage que l’on en fait. Une clé USB bon marché sera naturellement moins fiable qu’un SSD de marque réputée par exemple.

"C’est normal d’avoir l’impression que les clés USB claquent plus vite que les autres mémoires flashs, expliquent Les NumériquesD’une part parce que nous les maltraitons en les retirant sauvagement des ordinateurs, d’autre part parce qu’elles sont pour beaucoup équipées du type de mémoire le plus économique, le plus lent et le moins fiable dans le temps, et qu’elles ne bénéficient pas des optimisations en écriture de leurs cousins SSD."

En tenant compte de tous ces paramètres, nous ne saurions vous conseiller de faire appel à une clé USB, ni même un SSD, pour de l’archivage à très long terme. L’intérêt de ces mémoires est leur rapidité de transfert et leur aspect pratique, mais pas leur longévité. Le ratio prix/capacité des SSD ne joue pas non plus en leur faveur si on les compare à leurs grands frères, les disques durs à plateaux.

Les disques durs sont particulièrement fragiles.

Le disque dur

Son invention remonte à 1956. Aujourd’hui en perte de vitesse face aux SSD, privilégiés pour leur rapidité, les disques durs restent pourtant bien utiles lorsqu’il s’agit de stocker des données, en raison de leur faible coût et de l’importante capacité de stockage dont ils disposent (jusqu’à 20 To actuellement).

Mais là où le bât blesse, c’est au niveau de la durée de vie. Elle est estimée entre deux et huit années selon The Conversation, en raison de leur importante fragilité. Et quand votre matériel vous lâche, c’est rarement au bon moment. "Parce qu’un disque dur peut tomber en panne à tout moment, ce n’est pas suffisant de stocker vos photos sur un seul disque. Deux disques durs constituent un minimum", recommande Jack Schofield du Guardian.

L’autre inconvénient des disques durs est leur faible vitesse de transfert en comparaison des SSD, puisqu’ici tout est mécanique. Cet aspect n’est toutefois pas le plus important lorsqu’il s’agit d’archiver des données dont on n’a pas besoin tous les jours.

Certains disques peuvent conserver vos données jusqu'à 1000 ans.

Le support optique (CD, DVD, Blu-ray)

Ils existent depuis les années 80 avec l’invention du Compact-Disc (CD), puis du DVD, et enfin du Blu-ray plus récemment. Certes, leur capacité reste limitée. Comptez maximum 128 Go pour le meilleur des disques Blu-ray.

Le support reste néanmoins bien moins fragile qu’un disque dur mécanique et est plus facile à transporter. En termes de durée, tout dépend du prix que l’on est prêt à mettre. Certains disques deviennent illisibles après quelques années à peine, tandis que d’autres promettent de conserver vos données jusqu’à 100 ans s’ils sont entreposés dans de bonnes conditions. Sur ce terrain, les M-DISC tirent leur épingle du jeu. Leur fabricant, la firme Millenniata, prétend pouvoir atteindre une durée de stockage de 1000 ans.

L’autre bémol du support optique est qu’il nécessite du matériel adapté, que ce soit pour la gravure ou la lecture de ces disques. De moins en moins d’ordinateurs du commerce sont équipés de lecteurs de disques, et rien ne dit que nous auront toujours la possibilité d’exploiter ces supports d’ici 20, 30 ou 50 ans.

En stockant vos données en ligne, vous dépendez de l'entreprise à laquelle vous faites confiance.

Le Cloud

Le stockage de vos données en ligne résout de nombreux problèmes. Vos photos, vidéos ou documents sont accessibles partout, tout le temps et rapidement. Contrairement au stockage physique, vous ne perdrez pas vos données si vous êtes victime d’un incendie, d’inondations ou d’un cambriolage. Mais cette méthode de conservation présente tout de même plusieurs inconvénients de taille…

Notez tout d’abord que la plupart de ces solutions sont payantes. Comptez jusqu’à plusieurs dizaines d’euros par mois en fonction de la capacité de stockage dont vous souhaitez disposer.

Par ailleurs, mieux vaut garder en tête que "les données dans le cloud ne sont ni en sécurité, ni sous votre contrôle", rappelle The Guardian. En effet, personne n’est à l’abri d’une attaque malveillante ou d’une fuite de données. Les entreprises privées chargées d’héberger ces données ne sont pas non plus à l’abri de pannes ou de faillites. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux faire confiance à de gros acteurs déjà bien installés sur le marché. Ces derniers présentent moins de risque de fermer boutique du jour au lendemain.

Certains albums de famille traversent les générations.

Le papier

Et si la solution était à trouver du côté de notre bon vieux papier ? Il est universel et ne nécessite aucun appareil pour être consulté. Bien que n’étant pas à l’abri de l’eau ou du feu, il peut durer des dizaines ou centaines d’années dans de bonnes conditions de conservation. Cependant, qui passerait encore son temps à imprimer des milliers de photos dans des albums aujourd’hui ?

Un peu de tout ?

En résumé, chaque support de stockage présente des avantages et des inconvénients lorsqu’il s’agit d’archivage à long terme. Et si, en fin de compte, la solution était de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ? Il est en effet peu probable de voir disparaître un album photo s’il est à la fois stocké en ligne, dans un disque dur, ainsi que sur votre ordinateur. Et pour les moments de vie auxquels vous tenez, ils auront toujours leur place encadrés dans votre intérieur.

Sur le même sujet

Le cloud d’Amazon partiellement touché par une panne

Articles recommandés pour vous