Environnement

Climat : le Groenland a fait face au mois de septembre le plus chaud jamais enregistré

L'église se reflète dans une flaque d'eau à Ilulissat, dans l'ouest du Groenland, le 27 juin 2022.

© AFP

06 oct. 2022 à 12:48Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Kevin D.

Le mois de septembre 2022 a été le plus chaud jamais enregistré au Groenland, île appartenant au Danemark située entre l’Atlantique Nord et l’océan Arctique et composée à 80% d’une calotte glaciaire. À l’échelle mondiale, il s’agit du quatrième mois de septembre le plus chaud jamais mesuré, rapporte jeudi le Service Copernicus pour le changement climatique (C3S).

Chaque mois, Copernicus publie des bulletins climatiques rendant compte des changements observés dans la température de l’air à la surface de la terre, la couverture de glace de mer et les variables hydrologiques. Tous les résultats rapportés sont basés sur des analyses informatiques utilisant des milliards de mesures provenant de satellites, de bateaux, d’avions et de stations météorologiques situés dans le monde entier.

 

 

Des icebergs vus à travers le brouillard flottent dans la baie de Baffin près de Pituffik, au Groenland, le 20 juillet 2022, capturés par un avion Gulfstream V de la NASA lors d'une mission aérienne visant à mesurer la fonte de la glace de mer arctique.
Des icebergs vus à travers le brouillard flottent dans la baie de Baffin près de Pituffik, au Groenland, le 20 juillet 2022, capturés par un avion Gulfstream V de la NASA lors d'une mission aérienne visant à mesurer la fonte de la glace de mer arctique. © AFP

Exceptionnellement chaud

"Après un été d’extrêmes avec des températures record, de la sécheresse et des incendies dans la plupart des pays européens, le mois de septembre a connu des températures inférieures à la moyenne en Europe", explique Freja Vamborg, scientifique au C3S. "Au niveau mondial, selon les données Copernicus, ce mois de septembre a été l’un des plus chauds. Le Groenland a été exceptionnellement chaud, la majeure partie du territoire ayant connu le mois de septembre le plus chaud enregistré dans les archives remontant à 1979."

Sibérie et Arctique

Autre constat : l’étendue quotidienne de la glace de mer de l’Arctique a atteint son neuvième minimum annuel le plus bas vers le milieu du mois, tandis que l’étendue moyenne mensuelle s’est classée au onzième rang, restant bien au-dessus des étendues les plus basses et les deuxièmes plus basses observées pour les deux minima en 2012 et 2020.

Bien qu’il y ait eu deux zones remarquables avec un niveau de glace de mer supérieur à la moyenne en Sibérie, la glace de mer de l’Arctique était par ailleurs inférieure en général à la moyenne. En outre, l’étendue de la glace de mer de l’Antarctique pour le mois de septembre 2022 se situait parmi les cinq plus faibles de tous les mois de septembre, avec un niveau inférieur de 3% à la moyenne, après plusieurs mois d’étendue mensuelle record ou proche du record.

Sur la même thématique : JT du 03/07/2022

Un glacier s est effondré en Italie et fait au moins 6 morts

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous