La Une

"Cobalt : l’envers du rêve électrique" : une enquête édifiante sur ce minerai tant convoité

Cobalt, l'envers du rêve électrique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 sept. 2022 à 06:51 - mise à jour 28 sept. 2022 à 15:59Temps de lecture2 min
Par Anne Schiffmann

La voiture électrique porte la promesse d’une transition écologique propre. Pour faire fonctionner les batteries de ces voitures, il y a un minerai incontournable : le cobalt. Mais sa production, essentiellement concentrée en République Démocratique du Congo, n’est pas sans problème, loin de là ! 

Découvrez l'envers du décors dans une enquête implacable sur ce minerai aussi stratégique que polémique, ce mercredi 28 septembre à 20h20 sur la Une.

Pour continuer de rouler en voiture en émettant moins de CO2, l’industrie automobile et la Commission européenne prônent une solution : un passage rapide et massif aux véhicules électriques. Mais pour y parvenir, il faut beaucoup de batteries et beaucoup de cobalt pour les faire fonctionner, extrait essentiellement en République démocratique du Congo.

De ce côté-ci du globe, le cobalt est donc un élément clé pour continuer à rouler sans polluer. Mais à quel prix ? 80% de ce cobalt congolais est exploité par des conglomérats miniers, chinois ou européens. Le reste est extrait par des milliers de creuseurs artisanaux, à leur risque et péril, avant de vendre leur production à vil prix à des acheteurs chinois. La ruée sur le cobalt congolais possède donc une face cachée, que révèle ce documentaire. Et relance la question qui fâche : et si on rouvrait des mines en Europe ?

Si le début du film peut faire sourire, avec une chorale un peu surréaliste de jeunes congolais au milieu du Katanga, la suite du film ne fait plus sourire du tout. C’est l’histoire d’un continent, l’Europe, qui vend le rêve du tout à l’électrique, pendant qu’au Congo, d’autres creusent, dont des enfants, dans des conditions déplorables pour gagner de bien maigres revenus. C’est l’histoire d’un pays, le Congo, qui possède une richesse minéralogique extraordinaire et si convoitée mais dont la population ne tire pas ou peu de bénéfices. L’éternelle histoire d’un déséquilibre criant entre le nord et le sud qu’il est si nécessaire de rappeler !

Grâce à une enquête minutieuse, ce documentaire révèle la face moins jolie, que celle que l’on nous vend souvent, du rêve du tout à l’électrique ! Il nous décrit de façon remarquable les conséquences environnementales et humaines des objectifs de l’industrie automobile. Il raconte aussi l’histoire de ceux qui luttent pour ne pas être les laissés pour compte de la promesse d’un " monde meilleur ".

Les Films du Tambour de la soie – Dancing Dog Production et Esprit Libre production en coproduction avec la RTBF / Arte G.E.I.E et Wallonie Image Production

Mine en République démocratique du Congo – Extrait de "Cobalt, l’envers du rêve électrique
Mine en République démocratique du Congo – Extrait de "Cobalt, l’envers du rêve électrique © Dancing Dog Productions

"Cobalt, l’envers du rêve électrique" : un documentaire de Quentin Noirfalisse et Arnaud Zajtman écrit avec Louise Rozès Moscovenko à voir absolument sur La Une le mercredi 28/09 à 20h20 (et le 02/10 à 23h45) et à revoir ensuite sur Auvio

Inscrivez-vous à la newsletter TV!

Tous les jeudis matin, recevez un aperçu de votre programme sur les trois chaînes TV de la RTBF : La Une, Tipik et La Trois.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous