Chroniques

Codeco : l’énergie du désespoir ?

Philippe Walkowiak

© RTBF

29 août 2022 à 10:13 - mise à jour 31 août 2022 à 12:59Temps de lecture2 min
Par Philippe Walkowiak

Le gouvernement fédéral bouge encore. Avant le premier conseil des ministres depuis le 20 juillet, vendredi prochain, le Premier ministre entend renouer avec les Comités de Concertation spéciaux. Après le Covid, l’Energie mobilise à présent (enfin ?) l’attention de nos six gouvernements.

Mieux vaut tard…

Le gouvernement fédéral était parti en vacances sur des vagues promesses de mesures supplémentaires pour soulager le citoyen des fulgurantes hausses des prix et d’un pouvoir d’achat en berne.

Les tensions entre partenaires sur la marche à suivre ont grippé l’action, le gouvernement se limitant à prolonger les mesures prises au printemps et serinant que l’indexation automatique des salaires protégeait le Belge, bien plus que tout autre Européen. Et que de toute façon, les caisses étaient plus que vides. Nos gouvernements avaient hâte de partir en vacances.

Mais la situation continue à se dégrader, cet été traduit la crise climatique et les perspectives se font chaque jour plus moroses.

… que jamais

La réalité finit par rattraper nos dirigeants. Le Premier Ministre, après avoir prédit dix ans de tourments énergétiques et économiques, s’est visiblement rappelé qu’il était là également pour agir. Mais en Belgique, chacun détient une partie des leviers d’action. Ainsi le fédéral gère le prix de l’énergie, économiser celle-ci est du ressort régional, etc. Même si d’aucuns estiment que le fédéral (qui dispose malgré tout de l’essentiel des moyens d’action) tente de mouiller large pour masquer sa propre inaction estivale.

Va donc pour un CodeCo ! Mais pour décider de quoi ?? De ce sur quoi on n’a pas pu se mettre d’accord début juillet, comme le blocage des prix, l’extension du tarif social, la taxation des hyperprofits des multinationales de l’énergie, de rouler à 100 km/h sur l’autoroute, etc. ??

Cette nouvelle réunion de nos gouvernements ressemble à un exercice de communication pour tenter de montrer que ceux-ci prennent la mesure de la situation. Il restera essentiellement à se mettre d’accord entre partenaires sur le contour des mesures à prendre. En appeler à l’Europe pour sauver les apparences.

À l’heure où la bise sera venue, la Belgique se retrouvera bien dépourvue.

@PhWalkowiak

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Le Codeco du "débrouillez-vous"

Chroniques

Articles recommandés pour vous