Economie

Codeco spécial énergie : "Nous allons prendre nos responsabilités" réagit le secteur bancaire, des mesures concrètes pour la FEB

Crise énergétique : "Nous allons prendre nos responsabilités", réagit le secteur bancaire. Photo d’illustration.

© Getty Images

31 août 2022 à 18:29 - mise à jour 31 août 2022 à 18:33Temps de lecture2 min
Par Belga

Le gouvernement a annoncé lors d’une conférence de presse à l’issue du comité de concertation mercredi qu’il mène des discussions avec le secteur financier afin de permettre un report de remboursement des prêts hypothécaires des ménages les plus touchés par la crise énergétique. "Nous allons prendre nos responsabilités", a réagi en substance la Febelfin, la fédération du secteur financier.

Febelfin prêt à discuter

"Comme lors de la crise Covid, nous allons aussi prendre nos responsabilités maintenant. La manière et les instruments les mieux adaptés doivent encore être examinés en profondeur, mais ils ne sont pas nécessairement les mêmes que lors de la crise du Covid, car la nature de la crise est fondamentalement différente." Febelfin a ainsi rappelé sa disponibilité pour une concertation avec les autorités, soulignant qu’il était trop tôt pour répondre en détail aux propositions du gouvernement.

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a présenté mercredi en conférence de presse une série de décisions fédérales à l’issue d’un comité de concertation consacré à la crise énergétique. Parmi celles-ci, le tarif social élargi dont bénéficie un million de ménages, la réduction des accises sur l’essence et le diesel et la TVA réduite à 6% sur le gaz et l’électricité. Le gouvernement entend aussi mener et poursuivre une série de consultations avec divers acteurs – comme le secteur financier et les représentants patronaux et syndicaux – afin de prendre d’autres mesures.

Des mesures concrètes pour la FEB

Alors que le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse à l'issue d'un comité de concertation sur la crise énergétique que les discussions et consultations doivent se poursuivre dans les prochains jours, le patron de la Fédération des entreprises (FEB) a réagi en soulignant que cela devrait se faire rapidement. Il n'est pas nécessaire d'avoir "une énième conversation sur la situation, mais plutôt une consultation sur des propositions concrètes", a-t-il ajouté.

Le patron de la FEB a également insisté sur le fait que les fédérations d'entreprises avait déjà fait ce travail de consultation sur les propositions concrètes, renvoyant vers l'idée d'un plan global pour faire face à cette crise. Mardi, la Fédération des entreprises avait présenté ce plan global à travers des mesures concrètes qu'elle propose afin de faire baisser la pression. De son côté, l'Union wallonne des entreprises (UWE) "déplore l'absence de mesures urgentes, mais constate malgré tout une prise de conscience des autorités politiques sur leur situation spécifique. Elle accueille favorablement la main tendue par le Premier ministre et les ministres-présidents pour une concertation destinée à trouver des mesures appropriées pour les entreprises, en espérant que cette concertation conduise à des mesures fortes et rapides".

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a présenté mercredi en conférence de presse une série de décisions fédérales à l'issue d'un comité de concertation consacré à la crise énergétique. Parmi celles-ci, le tarif social élargi dont bénéficie un million de ménages, la réduction des accises sur l'essence et le diesel et la TVA réduite à 6% sur le gaz et l'électricité.

Alexander De Croo, invité spécial du JT de 19h30 :

Alexander De Croo invité du JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous