Regions Hainaut

Colfontaine : l’adobus, pour entendre les ados et répondre sans tabou à leurs questions

26 avr. 2022 à 14:04 - mise à jour 26 avr. 2022 à 16:18Temps de lecture2 min
Par Belga et Valentin Lecocq

Médecins du Monde Belgique a présenté ce mardi le concept de "l’adobus", un "camping-car" aménagé en deux cabinets d’entretien. L’objectif du projet est pour des professionnels de la santé d’aller à la rencontre, une fois par semaine, des élèves dans la cour de récréation du Lycée Provincial Hornu-Colfontaine. Les rencontres doivent permettre aux jeunes d’aborder tous les sujets sans tabou et en toute confidentialité, notamment le consentement ou l’amour.

"Au cœur de la cour de récréation, l’adobus vise à rapprocher les adolescents et adolescentes des services de santé sexuelle, affective et relationnelle. Les élèves peuvent être reçus dans l’Adobus, lieu confidentiel afin d’être entendus et soutenus sans jugement dans leur combat quotidien qu’est l’adolescence. Les jeunes sont également informées sur les structures locales auxquelles ils et elles peuvent faire appel", explique les responsables du projet.

Cette initiative ravie un bon nombre d’élèves. "Cela me permet de me livrer intimement sans être jugé, sans être mal regardé, mal vue", confie Shanendra.

Atténuer les carences dans l’accompagnement des jeunes

Cette initiative s’inscrit dans un contexte où une grande partie des jeunes n’ont pas accès aux informations essentielles sur ces thématiques. "L’initiative est née d’une observation que le Borinage, et notamment la commune de Colfontaine, avait un taux très élevé de grossesse précoce. Le Hainaut est aussi une province où le contexte socio-économique n’est pas vraiment favorable", explique Nathalie Annez, coordinatrice du projet.

En plus de ces constats, il faut aussi prendre en compte les deux dernières années, où avec la pandémie les adolescents ont été isolés et n’ont pas pu recevoir les informations nécessaires. Beaucoup se sont réfugiés sur les réseaux sociaux. "Sur ces plateformes, on dit un peu tout et n’importe quoi. Il est donc important de répondre à cette désinformation afin que les adolescents puissent se construire sur des bases qui sont solides", poursuit-elle.

Le projet "Adobus" est porté par Médecins du Monde en collaboration avec le Planning Familial La Famille Heureuse de Frameries, l’asbl SAMO L’Accueil de Frameries et le Service Santé de Colfontaine. Depuis septembre 2021, les professionnels de l’Adobus ont reçu près de 700 visites, en groupe ou individuelles au cours de 21 permanences. Depuis cette semaine, il se rend aussi à l’école Don Bosco à Quievrain.
 

Sur le même sujet

Un bus pour aller à la rencontre des adolescents et de leur vie relationnelle

Initiatives locales

Saint-Ghislain : on vous aide à choisir un bon beurre

Hainaut Matin

Articles recommandés pour vous