RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Collecte des PMC en Brabant wallon: un bon bulletin mais de 15 à 17% des déchets récoltés ne sont finalement pas recyclés

C'est dans cette usine de traitement située près de Charleroi que finissent les sacs bleus récoltés en Brabant wallon.

Les Brabançons wallons se voient décerner une assez bonne note concernant la collecte des PMC. Depuis le lancement du nouveau sac bleu en juillet 2021, la quantité de déchets ramassés a augmenté de façon substantielle. On est passé de quelque 6.300 tonnes par an à environ 8.900 tonnes. Ce qui équivaut à cinq kilos de PMC collectés en plus par an et par habitant.

Cinq kilos, c’est moins que l’objectif de huit kilos de PMC supplémentaires évoqué l’an dernier. Mais ce résultat est tout de même très positif.

"Ca continue à progresser chaque mois, on voit bien les augmentations, explique Etienne Offergeld, expert en déchets à l’intercommunale inBW. On peut dire que la population n’a pas pris les bonnes habitudes du jour au lendemain, que c’est bien quelque chose de progressif. Ils élargissent le panel de ce qu’ils mettent dans le sac au fur et à mesure que le temps passe."

Trier plus et mieux

Pour augmenter encore la quantité de PMC récoltés, l’intercommunale va continuer à communiquer sur les bonnes pratiques. Il faut parvenir à récupérer ces déchets qui finissent dans la poubelle résiduelle alors qu’ils pourraient être recyclés.

Par ailleurs, on trouve aussi dans les nouveaux sacs bleus beaucoup d’objets qui n’ont rien à y faire. Et une part non-négligeable des PMC ramassés ne peut finalement pas être recyclée.

"On trouve toujours des choses qu’on ne devrait pas trouver dans un sac. Que ce soit des choses que les gens ont mises par erreur ou volontairement, parce que ça coûte moins cher de les mettre dans ce sac-là, ça c’est encore un autre problème. Et au-delà de ces objets non-souhaités, il y a des choses qui sont et qui restent difficilement recyclables, car elles sont imbriquées ou attachées l’une à l’autre. Dans les sacs bleus, il reste encore et toujours 15 à 17% de choses dont on ne fait rien."

Il faut surtout consommer moins

Trier plus et mieux, en respectant les consignes, voilà donc un objectif commun. Mais l’idéal serait surtout que la consommation de plastique diminue. C'est une petite pierre lancée dans le jardin des consommateurs que nous sommes tous.

"On peut toujours collecter et recycler plus, conclut Etienne Offergeld. Mais le vrai objectif, c’est de consommer moins ou de consommer dans d’autres types d’emballages."

Sur le même thème : archive du JT du 01/10/2019

Collecte de PMC élargie à Namur

JT 13h

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Depuis la pandémie, les habitants de la région de Charleroi produisent plus de déchets résiduels, qui ne sont pas recyclés

Regions

Articles recommandés pour vous