Famille

Collection de timbres, pêche, poterie… Quand les réseaux sociaux dépoussièrent les hobbies de nos grands-parents

Collection de timbres, pêche, poterie… Quand les réseaux sociaux dépoussièrent les hobbies de nos grands-parents.
23 mai 2022 à 13:00Temps de lecture3 min
Par RTBF avec AFP

Rien ne reste cool éternellement. Certains passe-temps comme le tricot, la poterie ou encore les puzzles en ont fait les frais au fil des décennies. C'était sans compter sur les réseaux sociaux, qui offrent une seconde jeunesse aux loisirs prisés par nos grands-parents. Décryptage.

Les loisirs ringards ne le sont plus

Les loisirs ringards ne le sont plus.
Les loisirs ringards ne le sont plus. Romona Robbins Photography

Il y a quelques années, peu de jeunes assumaient leur amour pour la broderie, la poterie ou encore la philatélie. C'était sans compter sur la Génération Z, ces individus nés entre 1997 et 2010. En proie à de nombreux questionnements et angoisses climatiques, ils n'hésitent plus à se tourner vers des activités dites "ringardes" pour se divertir.

La preuve avec la pêche. Autrefois considérée comme un loisir privilégié pour les seniors, elle fait de plus en plus de jeunes adeptes. Nathan Speltz est l'un d'entre eux. Cet Américain partage sur les réseaux sociaux, et particulièrement sur TikTok, sa passion pour cette activité que l'on peut pratiquer en mer ou en eau douce, sur un bateau ou bien en bord de rivière. On le voit attraper avec une facilité déconcertante des poissons comme des môles, des black-bass et même un mérou goliath.

Ses aventures, certaines se terminant par la remise à l'eau de ses prises, sont suivies par plus de 515.500 abonnés sur TikTok. 

Le jeune homme n'est pas le seul à poster des vidéos sur la pêche sur le réseau social chinois, connu pour attirer les membres de la Génération Z. Le hashtag #fishing ("pêche") comptabilise plus de 53 milliards de vues et celui plus utilitaire #fishingtips ("conseils de pêche") près de 900 millions. Mais à quoi est dû le retour en grâce de ce sport d'extérieur ? Principalement à une envie de renouer avec la nature après des mois de confinement. La pêche fédère également parce qu'elle répond à un besoin grandissant de se recentrer sur soi dans un environnement calme et apaisant.

Génération Do It Yourself

Génération Do It Yourself.
Génération Do It Yourself. Mikael Vaisanen

La poterie aurait les mêmes vertus, si l'on en croit ses partisans. Ils sont de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux mais aussi à Hollywood. Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Laura Harrier se sont tous mis à la céramique ces derniers mois, selon le Guardian. Seth Rogen s'est même aménagé son propre atelier, tout comme la créatrice française Isabel Marant. Célébrités et anonymes renouent avec l'argile pour de multiples raisons : certains s'essaient à la poterie pour ses vertus thérapeutiques tandis que d'autres y voient une opportunité de libérer leurs émotions et de laisser libre cours à leur créativité.

Quelles que soient leurs motivations, les céramistes amateurs aiment partager les bols, assiettes, vases ou sculptures qu'ils ont réalisés de A à Z sur Internet. Résultat : le hashtag #pottery est mentionné dans 13,7 millions de publications sur Instagram et compte 6,4 milliards de vues sur TikTok. Unie, graphique, colorée, en grès ou en faïence... Il  y en a pour tous les goûts et les usages.

L'engouement autour de la poterie illustre la renaissance du faire soi-même ou "do-it-yourself" en anglais.

Le DIY trouve particulièrement écho auprès de la jeune génération, même si elle est connectée à Internet la moitié de la journée.

La fatigue numérique provoquée par la pandémie a poussé les membres de la Génération Z à se tourner vers des formes d'expression plus tangibles, notamment le crochet, la couture ou encore la calligraphie. L'enjeu : se reconnecter avec le réel après des mois de privations et de solitude

Des tutos pour faire ses premiers pas

Des tutos pour faire ses premiers pas.
Des tutos pour faire ses premiers pas. Cavan Images

Mais pour oser se lancer dans une activité manuelle, encore faut-il avoir un minimum de compétences. C'est là qu'entrent en jeu les réseaux sociaux et les innombrables tutos qu'ils hébergent. Ces vidéos explicatives décomplexent beaucoup de créateurs en herbe. Quitte à enchaîner, dans un premier temps, les déconvenues.

Sur TikTok, les publications les plus populaires du céramiste Florian Gadsby ne le montrent pas en train de réaliser de magnifiques vases mais plutôt de les détruire. "Je vous promets que je suis doué pour la poterie, ok ?", peut-on lire dans la légende d'une vidéo où il détruit, une après une, ses créations. Des ratés particulièrement appréciés des internautes puisque la publication a été vue plus de 92 millions de fois sur le réseau social. Elle a probablement suscité de nombreuses vocations, au passage...

Sur le même sujet

Ils sèment des graines partout dans les villes et le font savoir sur TikTok

Environnement

Crochet, broderie, tricot, couture : 5 raisons de se mettre au fait main

Mode - Tendances

Articles recommandés pour vous