Monde

Colombie : au moins 10 morts, des disparus après des pluies torrentielles

Photo d'illustration - département d'Antioquia.

© AFP or licensors

07 avr. 2022 à 15:31Temps de lecture2 min
Par AFP et Belga

Au moins 10 personnes ont péri et sept sont portées disparues après des pluies torrentielles dans le nord-ouest de la Colombie, ont indiqué jeudi les autorités. 

"A Abriqui, dans le département d'Antioquia, une crue torrentielle s'est produite aux premières heures du matin en raison de fortes pluies, ce qui a affecté une mine située dans la région. Le bilan préliminaire est de 10 morts, sept disparus et 10 blessés", a indiqué dans un tweet l'Unité nationale de gestion des risques de catastrophes (UNGRD), gérée par l'État.

Loading...

Selon Hector Orrego, le maire de la localité d'Abriaqui, dans le département d'Antioquia, où s'est produite la catastrophe, un torrent de boue a surpris les mineurs sur leur campement à 18H30 locales (23H30 GMT) mercredi.    

"Les hommes étaient en train de dîner, certains s'apprêtaient à aller se reposer, d'autres finissaient leur travail, quand c'est produit l'inondation", a-t-il déclaré à la chaîne locale Telantioquia.    

"Il s'agit d'une entreprise minière, certaines personnes venaient d'arriver dans la commune (....) nous vérifions la liste (de travailleurs) de l'entreprise", a ajouté l'édile.  

Selon les secours locaux, la catastrophe a été provoquée par une crue subite d'une rivière dans cette région montagneuse.    

"Depuis plusieurs semaines, l'hiver est implacable (...) dans un village voisin, Santa Teresa, il y a une autre menace de débordement. Nous avons fait évacuer les maisons et nous espérons que rien de grave ne se produira", a déclaré M. Orrego, précisant que vingt familles avaient été déplacées.    

La mine, connue sous le nom de El Porvenir, dispose de permis d'exploitation dans la région, selon le maire, qui n'a pas donné de détails sur le type de minerais exploité.    

"Une équipe de professionnels est en route vers le site", a annoncé pour sa part le Département local de gestion des risques (DAGRAN).    

Le président Ivan Duque a exprimé sa "solidarité avec les familles des victimes" dans un message sur Twitter. "Les organismes de secours travaillent (...) dans des opérations de recherche des disparus", a-t-il assuré.    

Début février, un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies a fait 14 morts et plusieurs dizaines de blessés dans le centre-ouest de la Colombie.

Sur le même sujet

Colombie : au moins 12 morts et deux disparus dans une mine, après des pluies torrentielles

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous