RTBFPasser au contenu
Rechercher

Combien coûte en moyenne un kot en Belgique ? [infographies]

02 juil. 2022 à 12:06Temps de lecture3 min
Par Aubry Touriel

Les examens à peine terminés, beaucoup d’étudiants se lancent à la recherche d’un nouveau kot pour la rentrée en septembre. De Liège à Anvers en passant par Louvain, quels sont les prix des loyers dans les différentes grandes villes étudiantes de Belgique ?

Diplôme de secondaire en poche, bon nombre d’étudiants vont faire le grand saut vers les études supérieures. Pour éviter de faire de longs trajets tous les jours, certains choisissent l’option kot. En plus du choix des études, regardez aussi le prix moyen pour vous donner une idée.

Bruxelles : la première ville étudiante

D’après les données publiées dans l’étude de marché Kotkompas, la Belgique comptait environ 491.500 étudiants au cours de l’année académique 2020-21, une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente.

Bruxelles est la plus grande ville étudiante avec ses 111.000 étudiants. Gand et Liège sont respectivement les plus grandes villes étudiantes flamandes et wallonnes. Les dix plus grandes villes étudiantes de Belgique représentent environ 90% de la population étudiante belge.

Loading...

En moyenne, environ 40 à 45% des étudiants des plus grandes villes étudiantes résident dans une forme de logement étudiant. Les différences entre les villes étudiantes sont néanmoins importantes. Anvers a par exemple un ratio de logements étudiants d’environ 20% alors celui de Gand s’élève à 60%. Louvain est en tête avec un ratio d’environ 80%.

Bruxelles, la plus chère

Le prix moyen d’une chambre d’étudiant en Belgique fluctue autour de 415 euros/mois, d’après le rapport Kotkompas. " Ce niveau de prix doit être abordé avec prudence, mais on peut dire qu’il y a une augmentation générale des loyers en Flandre et à Bruxelles. Bruxelles reste la région la plus chère et la Wallonie la moins chère ", peut-on lire dans l'étude rédigée par les organisations immobilières Diggit et Stadim.

Loading...

Les chiffres que vous voyez ci-dessus ont été collectés sur différents sites Internet (notamment des moteurs de recherche pour trouver une chambre étudiant). Il est donc important de rappeler que ces loyers ne sont qu’une indication : en raison du manque de transparence des loyers et de la diversité des acteurs dans le monde privé, il est difficile de pouvoir faire une moyenne réelle. Une tendance est néanmoins claire : les loyers à Bruxelles dépassent de loin ceux des autres villes étudiantes belges.

L’index augmente, le loyer aussi

Les prix des chambres étudiants augmentent d’année en année. "De manière générale, on peut lier la hausse des loyers à l’augmentation de l’index de santé. Arrondi par rapport à la même période de l’année dernière, il a augmenté de 8%. Dans différentes villes, on évoque une pénurie de kots. Les propriétaires se sentent ainsi encouragés à répercuter ce paramètre économique", analyse Frederik Boumans du bureau de conseil en immobilier Stadim.

La hausse de coût de la vie n’est cependant pas le seul paramètre à prendre en compte : comme dans tout secteur économique, c’est la loi de l’offre et de la demande qui règne. À Bruxelles, la pénurie de logements se fait particulièrement ressentir alors qu’à Louvain-La-Neuve, l’université dispose d’une large offre de kots universitaires (4400) pour 10.000 koteurs louvanistes.

"Outre une pénurie qualitative, qui consiste à remplacer les anciens bâtiments ou à les adapter à des normes en constante évolution, une pénurie quantitative est réapparue. […] Une conséquence logique de cette pénurie structurelle est que les loyers ne sont pas accessibles à tous, ce qui est invariablement mis en avant comme le point le plus difficile par les étudiants et les autorités locales, entre autres ", lit-on dans le rapport.

Comment trouver un kot moins cher ?

Les prix de location varient considérablement en fonction de la ville étudiante. Même s’il existe des alternatives comme loger chez un senior, l’option la moins chère reste généralement les chambres étudiantes louées par les universités. En consultant les sites des différentes universités de Belgique, on remarque néanmoins de grandes différences entre les prix pratiqués par les différentes universités.

Alors que la plupart des universités sont propriétaires de leurs bâtiments, l'université Saint-Louis - Bruxelles (UCLouvain) a noué un partenariat avec le secteur privé pour proposer 141 logements étudiants, il s’agit par ailleurs des kots universitaires les plus chers.

Loading...

La Société wallonne du crédit social propose depuis l’an dernier une formule de prêt à taux 0% pour la constitution de la garantie locative d’un logement situé sur un campus de Wallonie.

N’oubliez pas que les étudiants de condition modeste peuvent aussi bénéficier d’une réduction de loyer suivant certains critères académiques et économiques. 

Mais, attention, la plupart des universités clôturent les inscriptions pour les logements début juillet. Ne tardez donc pas à vous inscrire !

Sur le même sujet

La colocation, un mode de vie en pleine expansion

Transversales

En Wallonie, les agences immobilières sociales pourront gérer des kots d'étudiants

Belgique

Articles recommandés pour vous