Comics Street : La Jeune Femme et la Mer

© Catherine Meurisse

17 nov. 2021 à 12:45Temps de lecture2 min
Par Thierry BELLEFROID

Direction le Japon, mais rien à voir avec le manga. Connaissez-vous la Villa Kujoyama ? Cette grande demeure construite en 1992 sur la montagne d’Higashiyama, à Kyoto, est un lieu d’échanges interdisciplinaire qui accueille régulièrement des écrivains, des danseurs, des musiciens, des peintres. Et, parfois, des auteurs de bande dessinée.

Ce fut le cas de Catherine Meurisse, qui s’y est établie en résidence en 2018 et 2019, avant de pousser jusqu’à l’île d’Iki. De ces séjours et de sa confrontation avec les paysages mais aussi la culture japonaise est né ''La Jeune Femme et la Mer'', récit déroutant qui utilise les codes du carnet de voyage autant que ceux du conte philosophique et dont je suis ressorti… Conquis.

''La Jeune Femme et la Mer'' commence comme une autofiction. Le personnage qu’on y découvre est un double de Catherine Meurisse, qui explique d’emblée les enjeux de son voyage. Elle veut retrouver des sensations et cherche des paysages qui renouvellent son plaisir de dessiner. Evidemment, si on a lu ses précédents ouvrages, on comprend mieux ce qui se cache derrière cette quête. En 2015, Catherine Meurisse a échappé de peu aux attentats à Charlie-Hebdo. Et depuis, chacun de ses livres raconte avec humour et une forme de légèreté qui lui est propre sa manière de se réconcilier avec le dessin – cause de la mort de ses amis – puis de se reconstruire au travers de l’art. Cette fois, elle le fait en recourant à des personnages imaginaires mêlés à des situations réelles, en confrontant la beauté des paysages et l’omniprésence du combat que l’homme livre à la nature. Car dans l’archipel, les murs anti-tsunami et les interventions destinées à compenser les typhons interviennent de façon discordante dans le paysage.

Au final, ''La Jeune Femme et la Mer'' est la rencontre de trois personnages. Face au double de papier de l’autrice, il y a un peintre japonais bien décidé à ne réaliser qu’un seul tableau et condamné à lui préférer des haïkus. Entre ces deux conceptions du dessin incarnées par l’Orient et l’Occident, il y aune femme énigmatique. C’est elle, la véritable héroïne. Le livre agit comme un mille-feuille, on y découvre des strates, des niveaux de lecture savamment imbriqués. Pour interroger le couple infernal formé par l’Homme et son environnement, Catherine Meurisse épouse en partie les outils japonais de la représentation. Ses paysages sont travaillés comme des estampes. Ils sont souvent d’une beauté bouleversante. Mais les personnages qui évoluent dans ces endroits idylliques, eux, sont dessinés à la manière du dessin d’humour, un peu à la façon des BD de la regrettée Claire Bretécher. Leur côté " gros nez ", leur façon d’être dans la comédie contraste étrangement avec le propos philosophique de ce roman graphique et plus encore avec tout le discours sur la représentation et le dessin. Bref, ''La Jeune Femme et la Mer'' est un livre comme on a l’impression de n’en avoir jamais lu. Et ça, ça fait du bien ! Il est paru chez Dargaud.

''La Jeune Femme et la Mer'', par Catherine Meurisse, Dargaud

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

 

Et aussi

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

BD : ''Semences''

Comics Street

BD : ''Saint-Elme 2''

Comics Street

Articles recommandés pour vous