RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Comité de concertation ce vendredi : le Code jaune est en vue, voici ce que ça devrait changer

Un parfum de code jaune

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est à 13 heures que le rendez-vous est fixé pour ce nouveau Comité de concertation, ce vendredi 4 mars. Au vu de l’amélioration de la situation sanitaire, le basculement en code jaune devrait être acté.

Tant au nord qu’au sud du pays, de nombreuses voix politiques se sont exprimées pour aller dans cette direction. Le passage au Code Jaune signifierait la fin des mesures Covid en Belgique. La situation d’urgence épidémique devrait aussi être levée. Même chose pour la " phase fédérale du plan d’urgence national ".

Requiem pour le CST, les jauges et les masques

Le basculement en Code Jaune, que devrait valider le Comité de concertation, ce vendredi entraînera la disparition de toute une série d’obligations:

  • Le recours au Covid Safe Ticket, le CST, ne serait plus imposé. 
  • Il n’y aurait plus de jauges dans les salles de spectacle. 
  • Le port du masque ne serait plus obligatoire, mais seulement recommandé dans la plupart de cas. Si l’on peut s’attendre à une disparition de l’obligation de porter le masque dans les écoles, il reste toutefois possible que le Codeco maintienne la nécessité d’être masqué dans certains lieux, comme les hôpitaux et établissements de soins, les transports en commun, les gares et aéroport, ou les métiers de contact, par exemple.

La fin de la situation d’urgence épidémique

Le Comité de concertation devrait décider de lever la situation d’urgence épidémique. Dès lors, la "phase fédérale du plan d’urgence national" devrait être levée. Ce serait le cas dès le vendredi 11 mars

Cette situation d’urgence épidémique justifiait juridiquement la Loi Pandémie et permettait d’activer des restrictions.

Cela signifierait aussi la fin du pilotage central de la crise, la phase fédérale. Désormais, ce sera à chaque entité fédérée de prendre d’éventuelles mesures en fonction de ses compétences. Les entités fédérées seraient toutefois appelées à se coordonner via un point de contact baptisé "Focal Point Covid"'

Le commissariat Corona et le GEMS, le groupe d’experts qui a conseillé les autorités pendant la crise, s’apprêtent d’ailleurs eux aussi à disparaître. Leur dissolution est envisagée le 8 avril.

La fin du baromètre Corona ?

Lors de ce Codeco du 4 mars, la désactivation du baromètre Corona devrait aussi être sur la table. Cet instrument, finalement mis au point et approuvé très récemment, pourrait donc disparaître quasi aussi vite qu’il est apparu. Il resterait à trancher si la désactivation doit être immédiate ou à planifier "prochainement".

La désactivation du baromètre serait logique. En code jaune, les restrictions disparaissent. Dès lors, pourquoi garderait-on un baromètre destiné à baliser des restrictions?

Désactivation ne veut pas dire suppression. Une réactivation en cas de regain épidémique serait toujours possible.

Sur le même sujet

L’arrêté royal transposant le passage au code jaune publié au Moniteur belge

Coronavirus

La toupie du comité de concertation

Chroniques

Articles recommandés pour vous