Comité de concertation : quand les coiffeurs vont-ils pouvoir rouvrir ?

© BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

08 janv. 2021 à 18:04Temps de lecture1 min
Par P.V.

Un nouveau comité de concertation s’est achevé ce vendredi, avec une première ouverture, celle des auto-écoles. Pour les autres secteurs, notamment les métiers de contact (coiffeurs, tatoueurs, esthéticiennes…), la question est toujours en suspens. "Le Comité comprend la situation particulièrement précaire des indépendants et des entrepreneurs qui ont dû fermer leur entreprise voici plusieurs mois déjà, note le communiqué. Afin de permettre une réouverture aussi rapide et efficace que possible de tous les secteurs, le Comité de concertation demande au conseil d’experts (GEMS) d’établir un calendrier de réouverture et d’identifier les secteurs où des protocoles plus stricts et des mesures sanitaires supplémentaires sont nécessaires."

Pour ces branches, ainsi que pour les agents immobiliers qui attendent toujours de pouvoir reprendre les visites de biens, il faudra attendre un nouvel examen de la situation, lors du prochain comité de concertation, le 22 janvier.


►►► À lire aussi : La science, les coiffeurs et le MR (chronique)


Le secteur des coiffeurs fait beaucoup parler depuis le début du confinement. En novembre, ils exprimaient leur colère à travers des actions en rue ou sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #coiffeuràpoil. Un mouvement né après un événement tragique : le suicide d’Alysson, une jeune barbière liégeoise de 24 ans.

Ce vendredi, un coiffeur liégeois est même allé plus loin, en appelant tous les métiers de contact et de l’horeca à rouvrir le 1er février, coûte que coûte. "C’est un appel au rassemblement, explique-t-il. Je demande vraiment à nous unir parce que nous nous sentons complètement abandonnés." Un message déjà partagé plus de 2000 fois.

Sur le même sujet

Comité de concertation ce vendredi : à quoi s’attendre ?

Belgique

Comité de concertation ce vendredi : "Les faillites sont bloquées pour le moment. Que va-t-il se passer quand on va rouvrir ?" se demande l’HoReCa wallon

Articles recommandés pour vous