Environnement

Comment aménager son jardin et sa terrasse en mode zéro déchet ?

12 juil. 2021 à 16:00Temps de lecture5 min
Par Nathalie De Wulf

Le zéro déchet c’est vraiment tendance mais plus encore, c’est une urgence. Notre environnement suffoque de ce surplus de matériaux polluants et si le plastique occupe une place de maître dans cette problématique, il n’en est pas moins important d’estimer l’impact d’autres résidus sur la planète.

A notre propre échelle, on se sensibilise déjà à la tendance zéro déchet dans nos espaces à vivre, dans nos cuisines, nos salles de bains, pour nos cosmétiques, pour nos vêtements… Mais, côté jardin cette pratique peut également trouver ses germes en appliquant quelques gestes et en adoptant de bonnes habitudes pour préserver notre environnement.

Si le meilleur déchet est effectivement celui que l’on ne produit pas, transformer nos déchets en ressources est une autre inspiration qui complète ce petit guide du parfait jardinier zéro déchet.

Si vous aussi vous souhaitez devenir ce jardinier exemplaire pour la planète, voici quelques idées pour s’y mettre petit à petit et pour tendre vers le zéro déchet, côté terrasse, côté jardin.

L’eau : un usage raisonné

Eileen Groome – Getty Images

L’eau est une denrée incontournable pour la croissance de nos plantes, pour nos jardins, pour l’entretien de la terrasse. Réduire sa consommation est une attention de tous les instants pour le jardinier zéro déchet. L’eau est une ressource précieuse qui se doit d’être consommée de façon raisonnée. Pour éviter tout gaspillage inutile, on peut se tourner vers quelques gestes essentiels en mode zéro déchet, en mode zéro gaspi.

1. Installer un récupérateur d’eau

On veillera à :

  • bien choisir son matériau pour qu’il soit durable et résistant, on évite le plastique, on préfère un bac en pierre, des grands seaux en métal…
  • installer une gouttière qui servira de conduit pour la récupération de l’eau

2. Utiliser les eaux de cuisson

L’eau de cuisson de produits comme les légumes bios, les pâtes, les œufs, le riz et les pommes de terre… Tout servira :

  • eau d’arrosage
  • engrais naturel
  • désherbant naturel

La récupération est vraiment le réflexe inné de l’enseigne zéro déchet.

3. Recourir aux paillis pour modérer la consommation en eau

Le paillis de lin par exemple aura un double avantage :

  • maintenir l’eau et une certaine humidité pour les plantes
  • constituer une excellente barrière contre les indésirables comme les limaces

Les écorces de pin seront :

  • décoratives
  • retiendront l’eau pour vos plantes

Le compost : le rituel incontournable

Getty Images

Qui dit jardin zéro déchet dit inévitablement compost ! Un petit rituel qui s’impose et qui transforme les déchets en ressources.

  • Un compost pour les déchets verts

Rien ne se perd, tout se transforme. Comme recommandé sur le site consoglobe.com, nos déchets verts tel les adventives et donc les mauvaises herbes, les déchets de la tonte des pelouses, les plantes fanées, les résidus de légumes ou ceux issus de la taille des haies réduits en petits morceaux… Tout viendra alimenter le compost.


Lire aussi : 3 objets insoupçonnés de votre quotidien à transformer en compost


  • Un compost spécifique pour les feuilles mortes

Ces déchets seront mis au compost en un seul et même bac car les feuilles mortes constitueront un engrais extraordinaire et spécifique pour les plantes à fleurs qui décorent vos terrasses ou vos jardins. Elles viendront aussi augmenter le volume du compost de déchets verts si besoin.

Les branchages : une nouvelle vie pour ces déchets

Getty Images

Les petits morceaux de branchages peuvent rejoindre votre compost de déchets verts mais pour les branchages plus conséquents, ils peuvent avoir une tout autre fonction qui contribuera à votre écosystème.

Vous pourrez ainsi leur donner une seconde vie en réalisant :

  • un hôtel à insectes naturel ou un abri pour les hérissons
  • des étiquettes naturelles nominatives pour vos plantes
  • des petites barrières pour délimiter des zones ou pour créer l’intimité

Les matériaux anti gaspi côté terrasse et jardin

Getty Images

Les matériaux participent à la démarche zéro déchet côté jardin. Il est important d’entrevoir des achats durables. On dit non au plastique pour préserver notre environnement.


Lire aussi : Plastiques : de l’intelligence artificielle pour trier mieux et recycler davantage


On veillera notamment à bien choisir :

  • Les pots de fleurs et des herbes aromatiques

On optera pour de la terre cuite ou des matériaux solides résistants aux variations de température et qui pourront traverser les saisons, d’année en année.

  • Les outils de jardin

Ces outils sont souvent emmagasinés dans un abri de jardin ou dans une buanderie où l’humidité et le froid peuvent être présents. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la durabilité de notre matériel. Comme le souligne le site consoglobe.com, acheter des bons outils avec des manches en bois, des matériaux solides est une tendance zéro déchet . Les Repair Café qui fleurissent çà et là dans nos contrées s’inscrivent d’ailleurs dans cette philosophie de vie de consommation durable qui fait la part belle à la réparation au lieu de jeter.

  • Le mobilier

Dans le même esprit, privilégiez des meubles écoresponsables. Là aussi, on se détourne du plastique au profit des meubles en bois ou en résine tressée comme le suggère le site econologie.com. Autant que possible, on achètera local. On évitera les surcoûts en raison du transport mais aussi l’impact réel que cela induit sur la qualité de l’environnement.

On peut également :

L’entretien de la terrasse et du jardin

Pour l’entretien on vise aussi le zéro déchet mais, plus que tout, on veille à ne pas asphyxier la nature ou notre propre santé en recourant à des produits toxiques. Des produits naturels et souvent issus de nos cuisines peuvent très bien répondre à nos besoins.

  • L’entretien de la terrasse

Le savon noir, le vinaigre, le percarbonate de soude ; produit miracle pour l’entretien des terrasses en bois, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille, … Toute une panoplie de produits s’offre à nous et nous aide à rendre cet espace de vie tout propre.

  • L’entretien du jardin

Vivre en mode zéro déchet c’est aussi accueillir une nouvelle démarche qui consiste à laisser la nature reprendre sa place, reprendre ses droits. La biodiversité n’en sera que plus florissante.


Lire aussi : Optimisez la biodiversité dans votre jardin


Laisser certaines parcelles de nos jardins à l’état sauvage incitera la faune, la flore à y trouver des zones d’accueil. On favorise ainsi la bonne nature de l’écosystème et on évitera de façon radicale le recours aux produits nocifs. On peut alors :

  • tondre moins régulièrement ses pelouses,
  • laisser fleurir une parcelle de terre pour accueillir les insectes pollinisateurs,
  • installer des haies pour accueillir les oiseaux,
  • accueillir des moutons ou des oies pour une tonte naturelle,
  • utiliser des produits maison pour remplacer les pesticides ou les engrais,
  • associer certaines plantes entre elles pour qu’elles régulent l’écosystème et se préservent respectivement des indésirables.

Dans la veine zéro déchet, on laisse donc faire la nature le plus possible, on évite la maîtrise intempestive de nos espaces verts, on récupère les déchets pour leur donner une seconde vie, on utilise les ressources naturelles pour l’entretien de nos terrasses et de nos jardins, on veille à la biodiversité, on fait des achats durables, raisonnés et locaux, on tente le seconde main…

Vous voilà fin prêt pour tenter cette aventure zéro déchet, zéro gaspi, une approche écoresponsable qui embellit la vie.

Sur le même sujet

Avoir trop de plantes chez soi peut être une mauvaise idée

Santé & Bien-être

ReBubble, une nouvelle vie pour les savonnettes

Environnement

Articles recommandés pour vous