Regions Bruxelles

Comment boire du vin ni vu ni connu

wine

© EcoPim-Studio

Temps de lecture
Par Vivre Ici Bruxelles

On parle beaucoup ces derniers jours de restaurants clandestins, où manifestement se presse le Tout-Paris. Regardez le pauvre Pierre-Jean Chalençon, obligé de manger les assiettes, qui n’ont pas l’air terribles, de son ami le cuisinier Christophe Leroy. Tout ça pour quoi ? Pour 290 euros et avoir le plaisir de dire, c’était interdit et bien je l’ai fait.

Fabrizio Bucella, chroniqueur œnologue dans Vivre Ici Bruxelles, s’est dit qu’il pourrait leur donner quelques conseils : la dégustation clandestine du vin ne peut décemment pas se faire avec un bête verre.

Le bon récipient

Imaginez que vous souhaitiez boire discrètement un peu de vin, dans un endroit qui n’est pas prévu à cet effet, par exemple sur le piétonnier autour de la Grand-Place, ou bien assis côté fenêtre dans un train qui part vers la mer ou encore discrètement à votre bureau alors que vous devriez télétravailler.
Si vous avez pensé à prendre un verre, il y a de grandes chances pour qu’il soit écrasé et réduit à l’état de bouillie lors du transport. Il va donc falloir user de ruse… Le milieu du vin possède l’instrument miracle, celui qui est fait pour vous, mesdames et messieurs, qui souhaitez boire du vin en loucedé : il s’agit du tastevin.

Renifler, regarder, goûter

Quand vous regardez les verres à vin qu’on appelle verres technologiques, ils sont en vérité faits pour renifler le vin. Ces verres sont conçus afin d’avoir un conduit, un peu comme le conduit d’une cheminée, qui prend les arômes sur une surface large et puis les concentre vers votre nez.

Le tastevin, lui, ne concentre rien. Il s’agit d’une coupelle assez plate, en métal, parfois en argent, mais ce n’est pas nécessaire. La coupelle est bosselée, ce qui permet au tastevineur de percevoir très rapidement si le vin est clair et limpide et non tourbe et trouble.

La coupelle sert aussi à goûter le vin bien entendu, d’où le nom de tastevin. Vu la taille et la forme de la petite coupelle, aussi grande que la paume de votre main et dont la hauteur doit faire maximum deux phalanges, aucune chance de se faire griller. Vous le gardez en poche, aucune chance de le briser, il est en métal. Vous lui faites une bosse en plus, aucune chance que ça vous ennuie, la coupelle est bosselée de base. Bref, c’est l’outil discret par excellence.

De toute façon, tastevin ou verre à vin, il n’y a qu’une solution… C’est la dégustation.

Chaque semaine, Fabrizio Bucella nous livre ses pépites sur le monde du vin et de la bière dans Vivre Ici Bruxelles. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de son école d’œnologie Inter Wine and Dine pour en savoir plus.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous