Le 6/8

Comment détecter l’arthrose chez les animaux ?

L’arthrose, phénomène préoccupant chez les animaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans Le 6-8, la vétérinaire Bénédicte Flament aborde un sujet qui va sensibiliser et interpeller les propriétaires de chats ou de chiens, l’arthrose. Bénédicte va aussi vous expliquer comment détecter les signaux d’alerte pour ralentir le processus de l’arthrose.

L’arthrose est un trouble du squelette qui n’est pas si anodin que cela chez les chats et les chiens.

  • On estime que l’arthrose touche près de 20% de la population canine. C’est une pathologie que l’on observe beaucoup plus souvent qu’avant, tout simplement parce que la longévité de nos chiens et de nos chats augmente et permet donc un terrain favorable au développement de maladie dite de dégénérescence ou d’usure. Il est probable que 2 chiens sur 5 développent des signes de l’arthrose.
  • Dans l’espèce féline, les chiffres sont plus alarmants encore, on considère, selon les études menées et les statistiques établies, que 38% des chats pourraient développer des signes d’arthrose. Et pourtant, c’est une maladie qui est largement sous-diagnostiquée tout simplement parce que le chat masque plus facilement sa douleur. D’autre part, le chat est relativement moins apte à partager des activités en notre compagnie et les signes éventuels qu’il pourrait émettre passent plus inaperçus.

C’est quoi l’arthrose ?

L’arthrose est un phénomène lié au squelette, et plus particulièrement à nos articulations. Une articulation, c’est la jonction entre deux extrémités osseuses. Elle est constituée de ces deux extrémités osseuses, recouvertes d’une matière que l’on appelle le cartilage, ce dernier sert en quelque sorte de coussin amortisseur en absorbant les chocs et en évitant le frottement des os les uns sur les autres. Ces structures sont encapsulées et la capsule contient un liquide lubrifiant, le liquide synovial.

Avec le temps, le cartilage s’use et c’est ce qui provoque les douleurs lors des mouvements. C’est le phénomène de l’arthrose

Donc cela concerne plutôt les vieux animaux

La douleur liée à l’ostéoarthrose peut en fait affecter les chats de tous âges, mais il est vrai qu’elle concerne plus de 60% des chats âgés de 6 ans ou plus.

Cependant, certaines situations comme l’embonpoint peut accélérer l’apparition de cette maladie dégénérative, on parlait du poids de forme la semaine dernière avec la nécessité de maintenir une activité physique régulière. Voilà une bonne raison de le faire puisque le surpoids impacte les articulations et par conséquent favorise l’installation de ce processus de dégradation du cartilage.

Et on rentre vite dans un cercle vicieux, le chat a mal, bouge moins, le surpoids s'accentue et la roue est difficile à inverser. Il faut donc être vigilant et pouvoir observer les signes qui doivent nous mettre la puce à l’oreille.

Détecter l’arthrose chez les animaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les chiens aussi peuvent en souffrir

L’arthrose atteint effectivement aussi le chien mais Bénédicte Flamand a mis en lumière la situation des chats qui en sont victimes simplement parce que la détection de cette maladie est plus insidieuse chez le chat qu’elle ne l’est chez le chien et ce pour deux raisons majeures :

  • Votre chien vous accompagne plus souvent et fréquemment dans vos sorties que votre chat. Il est plus facile d’observer les difficultés qu’à votre chien à vous suivre que ce ne l’est pour votre chat.
  • Le chat masque beaucoup plus facilement ses douleurs que le chien et cela contribue à ce que la maladie soit masquée, plus difficile à détecter.

Comment détecte-t-on les signes chez le chat ?

Il est loin d’être impossible de détecter l’arthrose chez un chat mais il faut être attentifs à quelques signaux d’alerte finalement assez évidents lorsqu’on les a en tête et qu’on observe plus attentivement les comportements et les habitudes de nos chats.

Ainsi, on propose un pense-bête à garder sous la main et que l’on va utiliser pour faire un peu l’état des lieux en quelque sorte du quotidien de notre chat :

On observe le chat dans ses déplacements :

  • Il monte les escaliers, si votre chat monte en ramenant simultanément ses deux pattes arrière sur la prochaine marche ou il s’arrête pour faire des pauses.
  • Il descend les escaliers, si votre chat descend en diagonale, ou une marche à la fois ou bien, il s’arrête pour faire des pauses.
  • Il saute en hauteur, si votre chat hésite avant de sauter, n’atteint pas sa cible en un seul saut ou utilise ses pattes d’en avant pour s’accrocher et se hisser à l’endroit qu’il veut atteindre.
  • Votre chat court dans le jardin, si votre chat se déplace à une vitesse plus lente et alterne entre la course et la marche ou garde ses pattes arrière proches l’une de l’autre.

Si vous avez constaté l’un de ces changements, il est possible que votre chat ressente de la douleur liée à l’ostéoarthrose.

Comment savoir si notre chat a mal ?

Comme chez les humains, la douleur chronique peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie de votre chat. Quelques questions simples à se poser peuvent nous éclairer sur la situation de notre chat :

  • Est-il encore aussi débordant de vitalité ?
  • Présente-t-il un niveau d’activité aussi intense ?
  • Est-il heureux, affectueux, joyeux ?

Et on s’attarde aussi à évaluer le comportement :

  • Semble-t-il moins social qu’avant ?
  • Y a-t-il des perturbations à l’utilisation de la litière ?
  • Semble-t-il plus calme ?

Ces observations seront partagées avec le vétérinaire et permettront une prise en charge de l’animal.

Sur le même sujet

Les noix peuvent être dangereuses pour votre animal domestique

Regions Hainaut

Peut-on être éco-responsable et avoir un chien ?

Tendances Première

Articles recommandés pour vous