La Grande Forme

Comment différencier les brûlures du 1er, 2e ou 3e degré et les soigner ?

Brûlure

© Getty images

24 oct. 2022 à 15:00Temps de lecture3 min
Par Daphné Fanon

Il existe différents types de brûlures : premier, deuxième ou troisième degré. Mais comment les différencier et comment les traiter ? Mal soignées, elles peuvent avoir un impact désastreux sur la santé. Plus d’explications dans cet article de "La Grande Forme" avec le Dr Tennstedt, dermatologue.

La brûlure est une blessure cutanée soit superficielle, soit profonde, qui peut avoir différentes origines. Une peau brûlée est une peau dont la structure et les tissus sont modifiés, à un degré plus ou moins élevé, explique le Dr Tennstedt, dermatologue. 

Plusieurs sortes de brûlures :

  • La brûlure thermique : causée par la cigarette ou le four, par exemple ;
  • La brûlure électrique : lorsqu’on reçoit une décharge électrique importante ;
  • La brûlure chimique : liée aux produits chimiques acides ou des bases ;
  • La brûlure par radiothérapie : plus fréquent chez les patients atteints d’un cancer.

Quelle que soit l’origine d’une brûlure, il faut déterminer :

  • L’importance de la surface : la surface d’une brûlure se voit généralement au premier coup d’œil : on évalue si la plaie est très étendue ou pas.
  • L’importance de la profondeur : la plaie est-elle profonde ou pas ?
  • L’endroit de la brûlure : certaines zones sont plus graves que d’autres. Le visage, les mains, les pieds et les organes génitaux. A ces endroits, il faut agir le plus rapidement possible.
  • L’importance de l’âge : chez les tout petits enfants ou chez les personnes âgées qui ont des comorbidités, les brûlures sont plus importantes à soigner que chez les personnes en parfaite santé. Dans ce cas, il vaut mieux se rendre directement aux urgences.

Brûlure du premier degré : la moins grave

Lorsqu’on a une simple rougeur qui fait mal sans développement de cloche, il s’agit d’une brûlure du premier degré. Ce n’est en général pas grave. Il faut mettre la brûlure pendant plusieurs minutes sous l’eau froide – attention, jamais en dessous de huit degrés – entre huit et 20 degrés. Si la brûlure se trouve à un endroit du corps plus difficile à atteindre, on peut mettre des compresses imbibées d’eau sur la plaie. Une fois que la brûlure est restée plusieurs minutes sous l’eau, on peut appliquer une crème à base de cortisone pour soulager la douleur.

Brûlure du deuxième degré : la cloque

La brûlure du deuxième degré se distingue par la formation de cloques sur la zone touchée. Les spécialistes différencient le deuxième degré superficiel, du profond. Globalement, le traitement reste le même que pour la brûlure du premier degré à un détail près : il ne faut surtout pas mettre de corticoïdes sur la plaie. On peut percer les cloches, mais il ne faut jamais les découper ! La partie qui a été brûlée et qui va tomber fera office de pansement. Il ne faut donc surtout pas enlever cette partie de la peau. Lorsqu’on perce une cloche, il faut faire une petite fente pour qu’elle ne puisse pas se reformer. On peut ensuite mettre des pansements avec des crèmes à base d’argent pour éviter les infections, car l’argent est un des meilleurs antiseptiques qu’il soit.

La technique du "cooling" ou 20-20-20

Lorsqu'on est brûlé au premier ou au second degré, il est intéressant de connaître la technique du "cooling." Elle consiste à placer la brûlure 20 minutes sous de l’eau à 20 degrés, à 20 centimètres de profondeur. Cette technique est pratiquée aux urgences. Plus tôt elle est réalisée, moins les dégâts seront importants. Sans ça, la peau continue de brûler.

Brûlure au 1er, 2e et 3eme degré : comment les soigner?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Brûlure du 3e degré : celle qui ne fait pas mal

La brûlure du troisième degré a la particularité d’être indolore. Pourtant, il s’agit d’une brûlure importante lors de laquelle on peut apercevoir les tissus sous-cutanés. On peut même parfois voir la graisse ou un bout de tendon. La peau a complètement disparu. Si une brûlure ne vous fait pas mal, c’est le signe absolu qu’il faut se rendre dans un centre spécialisé pour les brûlures. Dans ce cas, il ne faut pas tergiverser et partir directement dans un centre qui ne s’occupe que des brûlures.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous