RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Comment la musique de Debussy sonnerait sur la planète Mars ?

Planète Mars

Depuis février 2021, le rover Persévérance de la NASA enregistre les sons de la planète rouge, et il se trouve qu’elle est très silencieuse ! A tel point que les ingénieurs ont cru à une défaillance du système d’enregistrement.

La scientifique Docteur Lanza explique sur la chaîne ClassicFM ce phénomène sonore.

"Tout d’abord, les choses sont globalement beaucoup plus silencieuses sur Mars, car il y a tout simplement moins de molécules [en raison de la densité], et celles-ci doivent donc travailler davantage pour produire une onde qui se propage."

Mars a également une température plus basse que celle la Terre et une densité plus faible. Cela ralentit la vitesse du son, qui perd une partie de ses fréquences en chemin. D’ailleurs, en langage terrien, nous parlons de la vitesse du son, mais pour les Martiens, il y en a deux ! En effet, les sons aigus et les sons graves ne se propagent pas à la même vitesse sur la planète Mars. Donc, les sons vont plus lentement et à des vitesses différentes. Les sons terriens sont donc atténués (par une vitesse inférieure) et transformés (par une vitesse inégale).

Ces caractéristiques favorisent donc les fréquences basses : "Si vous écoutez de la musique très aiguë, elle sonnera ternie et silencieuse… Alors que les sons plus graves seront un peu plus robustes." Et quoi de mieux qu’une voix grave amplifiée, pour le Dieu de la Guerre !

Le son permet aussi de mieux comprendre les composantes de la planète Mars. Il est un outil essentiel pour la scientifique Dr Lanza. Pour identifier rapidement le type de roches étudiées, on utilise un outil qui produit un claquement aigu qui permet de "déterminer s’il y a ou non un revêtement très fin sur cette roche, car vous pouvez entendre le changement du son lorsque vous pénétrez d’une composition à l’autre".

Loading...

Le Dr Lanza, scientifique et musicienne, voit dans l’espace et la musique deux chemins d’évasion, d’exploration, et de connaissance : "Une partie de ce qui fait de nous des êtres humains est notre curiosité, et nous explorons pour nous comprendre. La musique et la science planétaire ont beaucoup en commun à cet égard, car je pense que ce sont les choses qui donnent un sens à nos vies."

La pièce que la scientifique Dr Lanza aimerait entendre sur Mars

Loading...

Sur le même sujet

Pour ses dix ans sur Mars, Curiosity part explorer une nouvelle région

Espace

Le Rover Curiosity aurait-il découvert une porte sur Mars ?

Espace

Articles recommandés pour vous