RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Comment le sport a relancé les questions sur la cause animale en 2021-2022

Avons-nous le droit d’utiliser les animaux dans le sport ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 mars 2022 à 13:21Temps de lecture3 min
Par François Saint-Amand

Gilles Goetghebuer, rédacteur en chef des magazines Zatopek et Sport & Vie s'intéresse à une pratique sous le feu des critiques depuis ces dernières années : l'utilisation des animaux pour le sport. La défense de la cause animale passe en effet par le sport, suite à plusieurs affaires de maltraitance aux Jeux Olympiques de Tokyo.

L'Iditarod, une célèbre course de chiens de traîneaux en Alaska est visée par les activistes de PETA à quelques jours du lancement de sa 39e édition. Cette organisation de défense animale souhaiterait faire interdire cette compétition qui utilise les huskys 'uniquement' pour du divertissement.

Cet appel au boycott n'est pas le premier dans ce milieu. Il y a notamment eu le 'Saint Boy Gate' en 2021 aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ce scandale animalier a éclaté au sujet du pentathlon moderne.

Cette épreuve réunit 5 sports : de la natation, de la course à pied, de l'escrime, du tir et de l'équitation. Dans cette dernière discipline, la maltraitance des chevaux a été particulièrement pointé du doigt.

Le 'Saint Boy Gate'

Pour l'équitation au pentathlon moderne, les chevaux sont fournis par l'organisation et sont attribués aux athlètes selon un tirage au sort. Pour l'épreuve féminine des JO de Tokyo, la grande favorite, l'Allemande Annika Schleu reçoit le cheval Saint Boy.

Largement en tête avant d'entamer l'équitation, la pentathlonienne de 31 ans a multiplié les coups de cravache et d'éperons pour faire avancer son cheval qui ne voulait pas sauter les différentes haies du parcours. En pleurs, l'athlète termine 31e du concours. Mais les images scandalisent PETA qui écrit au président du CIO Thomas Bach, signalant que de nombreux observateurs ont été choqués par la violence des faits envers l'animal. Annika Schleu n'a pas été poursuivie mais Kim Raisner, a été exclue du concours pour avoir frappé Saint Boy.

L'affaire s'emballe et les réactions s'enchaînent. Une autre image est notamment ressortie et suscite de vives réactions. Il s'agit de celle de Kilkenny, le cheval de l'Irlandais Cian O’Connor qui termine son saut d'obstacles avec un saignement de nez spectaculaire.

Autre fait notoire encore plus dramatique, celui de Jet Set. Le cheval du Suisse Robin Godel est euthanasié après avoir chuté sur un obstacle en dur du cross lors du concours complet.

Stanislav Krasilnikov / Getty Images

Une affaire qui change la donne pour les sports liés aux animaux

Ces événements ont été rassemblés dans un dossier à l'attention du CIO. Le Comité International Olympique a réagi, reconnaissant que ce sport devait être réformé.

La décision est rapidement tombée : pour les Jeux Olympiques de 2028 à Los Angeles (pas encore pour ceux de Paris 2024) l'équitation sera remplacée par le cyclisme au programme du pentathlon.

"La société est en train de changer, sous l'influence d'associations comme PETA, on se met à réfléchir aux choses différemment" constate à ce propos Gilles Goetghebuer qui signale que d'autres disciplines sportives liées à des animaux pourraient aussi subir le même sort.

Pour les plus ardents défenseurs de la cause animale, il faudrait mettre fin à la domestication. Le chroniqueur et rédacteur en chef de Zatopek et Sport & Vie loue les différents combats de PETA, la chasse, la pêche intensive, les mauvaises conditions d'élevage et d'abattage,... Mais il reste perplexe sur l'exclusion des animaux de toute pratique sportive : "Cela veut dire laisser les animaux revenir à une hypothétique vie sauvage (...) L'idée est de ne pas se servir des animaux, que ce soit pour l'alimentation, les loisirs ou les vêtements. En face, on se demande si on suit cette direction un peu dogmatique quand même, c'est la fin des fermes, de la ruralité, du terroir. C'est une vraie révolution et un beau débat".

Stephen McCarthy / Getty Images

"La dernière grande aventure sur terre". De quoi s'agit-il ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Retrouvez les histoires sportives de Gilles Goetghebuer, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Sur le même sujet

Les côtés positifs et négatifs de la cuisson pour le corps

Le 6/8

Un petit-déjeuner du côté de Liège, ça vous dit ?

Le 6/8

Articles recommandés pour vous