Tendances Première

Comment réagir face aux complexes de l'enfant ?

© Getty Images

Mon fils est timide, ma fille est complexée par son acné. Il ou elle n’a pas réussi à dépasser son complexe d’œdipe, elle fait des régimes tout le temps, il n’a pas confiance en lui,… Les auteurs de L’enfant et ses complexes abordent les complexes les plus fréquents chez l’enfant et l’adolescent et en analysent les mécanismes.

En se basant sur des témoignages réels issus de leur pratique, Jean-Marie Besse, professeur honoraire des Universités à Lyon, spécialisé en psychologie du développement, et Marc Ferrero, psychologue clinicien, décortiquent les complexes les plus fréquents chez l’enfant et l’adolescent.

Ils se penchent aussi sur les comportements et réactions que les parents et éducateurs adoptent face à ces fameux 'complexes', et aux répercussions qu’ils peuvent avoir.

L’enfant et ses complexes est publié aux Editions Mardaga.

A la base, Freud

Freud a été le premier à parler de complexes. Il les définissait comme un ensemble de représentations et de souvenirs, à grande valeur affective, en partie ou totalement inconscient, qui tire son origine dans l’histoire initiale de l’enfant, tant dans son environnement familial que dans son environnement plus étendu : oncles, tantes, assistante maternelle…

Les deux auteurs travaillent beaucoup sur cette base liée au courant psychanalytique et freudien, pour comprendre ce qui se joue dans le développement de l’enfant.

Les attitudes parentales ou tutélaires sont déterminantes. On n’échappe d’abord pas à la question de l’Oedipe. La relation de désir que l’enfant va nouer selon sa position sexuée par rapport au parent de l’autre sexe, peut, ou non, cristalliser quelque chose qui fait conflit.

Il est important d’être à l’écoute de l’enfant, d’accueillir assez simplement ses propos, même s’ils paraissent parfois un peu surprenants, en particulier lorsqu’il évoque la mort de l’autre parent ou un possible mariage avec son parent lorsqu’il sera plus grand. L’adulte doit réagir avec bienveillance et susciter la discussion sans agressivité ni culpabilité.

Le complexe lié à l’apprentissage du langage

Le milieu parental est le premier milieu où l’enfant va puiser ses références en termes de communication. Cela passe par les attitudes, les paroles, mais aussi par l’écoute que les parents auront de ce que l’enfant commence à dire : les mots, à qui il les adresse, comment il les adresse.

"Le langage vient de manière spontanée. Il est important de conserver cette spontanéité, en faisant en sorte que l’enfant garde le plaisir et l’envie de s’exprimer et d’être entendu comme un sujet, comme quelqu’un qui a de l’importance pour les parents", explique Jean-Marie Besse.

Quand la norme linguistique est trop fréquemment rappelée, au tout début de l’apprentissage, cela peut éteindre l’envie de communiquer. Ce n’est que progressivement que l’on peut reprendre de façon correcte, mais sans insister, les propos de l’enfant.

Ce qui est important, c’est le milieu linguistique, relationnel, affectif, que l’enfant rencontre, qui va lui permettre d’avoir une assise relationnelle suffisante pour continuer à parler et, ce faisant, à améliorer son langage.

La parole des parents est une parole essentielle

Le complexe des lunettes ou de l’appareil dentaire, ou encore le complexe d’être trop grand, trop petit, ou d’avoir une couleur de peau ou de cheveux différente… La stigmatisation par le reste de la classe, par le groupe, pour telle ou telle raison, peut conduire à des actes tragiques.

Le complexe, c’est la manière dont l’enfant va vivre cette stigmatisation alors qu’il est dans un moment de son développement où il n’est pas sûr de lui. Cela va éveiller chez lui des incertitudes sur son identité, sur le fait d’être reconnu dans son environnement, sur le fait d’être aimé. Ce conflit va se transférer dans une structure psychologique défensive et créer finalement une forme de blocage.

Les parents ont un rôle essentiel à jouer pour rassurer l’enfant, mais il est important qu’eux-mêmes ne soient pas gênés par ce qu’ils perçoivent comme une imperfection de l’enfant, qu’ils reportent sur l’enfant.

Un livre pour aider les parents

Concernant l’éducation des enfants, les parents sont aujourd’hui tellement sollicités par des informations contradictoires et par un matraquage médiatique qu’ils se sentent un peu perdus.

Cet ouvrage est destiné tant aux parents qu’aux enseignants et éducateurs. Les auteurs tentent de définir ce qu’est un complexe, ce qu’est un blocage, et d’expliquer comment cela se construit et surtout comment cela s’installe. Ils abordent ainsi la question de la beauté, de la laideur, de l’acné, de la timidité, de toutes ces difficultés de l’apprentissage de la vie.

Ils entendent déculpabiliser les parents, éclaircir l’origine de ces difficultés, éclairer sur le sens, les fondamentaux et les enjeux du développement. Ils proposent aux parents de s’interroger en tant qu’adultes pour se sentir suffisamment confiants dans leur posture de parents.

Ecoutez ici...

Tendances Première : Le Dossier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Education - Et si on réhabilitait Narcisse ?

Tendances Première

Anne Schaub : "Les blessures les plus profondes sont les blessures préverbales"

Par Ouï-dire

Articles recommandés pour vous