RTBFPasser au contenu
Rechercher

L’arc-en-en ciel est certainement le photométéore le plus fréquemment observé. Le halo en est un autre, moins coloré, mais très beau également. Mais à quelles occasions pouvons-nous les contempler ?

Un phénomène optique fréquent avec du cirrostratus

Halo lunaire

Le halo est ce phénomène optique qui permet de voir un cercle lumineux autour du soleil ou de la lune. Il se forme en présence de nuages élevés du type cirrostratus qui se trouvent au-delà de 7-8 km d’altitude et composés uniquement de cristaux de glace.

Les rayons lumineux du soleil ou de la lune sont déviés par les cristaux de glace hexagonaux avec un angle de 22°. C’est un phénomène optique de diffraction comparable à ce que l’on observe lorsqu’on plonge un bâton dans un récipient d’eau.

Les rayons lumineux sont déviés par les cristaux de glace du nuage
Les rayons lumineux sont déviés par les cristaux de glace du nuage Dreamwall

Le phénomène de halo donnera l’impression que le ciel est plus sombre à l’intérieur du cercle et il apparaîtra que la partie interne du cercle est rouge.

Un autre halo, moins visible, mais bien présent se situe à un angle de 46° par rapport à l’observateur et il est dû aux cristaux ayant plutôt une forme de bâtonnets que d’hexagones.

Un second halo est également présent mais moins visible
Un second halo est également présent mais moins visible Dreamwall

Le nuage propice à l’observation du halo étant le cirrostratus, on l’apercevra donc plus fréquemment avant l’arrivée d’une perturbation et plus précisément à l’avant d’un front chaud, lorsque le ciel devient d’abord laiteux.

Articles recommandés pour vous