Le 6/8

Comment soigner une peau sensible ?

La sensibilité de la peau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 oct. 2022 à 10:19Temps de lecture4 min
Par Philomène Parmentier

Si vous vous maquillez ou que vous utilisez simplement des soins pour le visage ou le corps, peut-être qu’il vous est déjà arrivé d’appliquer un produit qui vous semblait très épais, ou qui vous a causé des picotements ou des démangeaisons désagréables.

Il faut savoir qu’un des traits distinctifs du trouble du spectre de l’autisme, c’est d’avoir une hypersensibilité particulière qui peut évidemment varier d’une personne à l’autre. Cela peut être une sensibilité au bruit ou une sensibilité tactile, à des éléments qui entrent en contact avec la peau. Cela peut être une sensibilité à certains vêtements, matière qui gratte, couture qui gênent mais aussi au maquillage ou à des produits de soins qui vont provoquer un inconfort ou de grosses réactions.

Pour des personnes qui ont cette sensibilité-là, il est intéressant de savoir quels produits contiennent des substances qui peuvent provoquer des désagréments visibles et invisibles. Si vous n’avez pas de problème de peau spécifique à la base, les raisons d’une irritation peuvent être multiples, des produits de soin pas adaptés, ou des facteurs environnementaux.

© Tous droits réservés

Ce qui peut jouer :

  • Les parfums même les essences naturellement dérivées
  • Les huiles essentielles qui ne sont pas toujours tolérées
  • Les exfoliants abrasifs, les microperles rugueuses peuvent causer des microcoupures dans la peau
  • Les sulfates, les colorants, les conservateurs, les émulsifiants, les alcools et substances chimiques que l’on retrouve dans de nombreux savons et produits de soin de la peau
  • Le froid, la pollution de l’air

En fonction de votre type de peau, la barrière va être plus perméable et vulnérable à ces éléments extérieurs. Au quotidien, l’important c’est d’hydrater la peau, de la protéger et de la restaurer sans utiliser d’ingrédients qui peuvent la sensibiliser. Privilégiez de toute façon une routine de soin la plus simple possible.

Evitez les produits qui contiennent du parfum. Cela inclut des essences naturelles comme la lavande ou le romarin qui peuvent être tout aussi irritants que les parfums synthétiques. Privilégiez les produits avec la mention "sans parfum". Misez sur des produits hypoallergéniques

Misez sur des produits qui ont des propriétés anti-inflammatoires qui vont permettre de calmer la peau ou sur des produits qui contiennent des vitamines. Par exemple, les huiles naturelles comme l’huile pure de jojoba ou d’argan contiennent des acides gras oméga essentiels qui vont aider à régénérer les cellules de peau et à réparer les tissus cutanés endommagés. Les huiles sont également riches en vitamines connues pour leurs propriétés régénérantes. Le jojoba est hypoallergénique et correspond parfaitement au sébum naturel de la peau. Il va donc être rapidement absorbé et va permettre de combler les manques de la peau.

Sensibilité de la peau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les perturbateurs endocriniens

Ce sont des substances chimiques qui peuvent perturber votre système hormonal. Et on estime que 40% des produits cosmétiques contiennent au moins un perturbateur endocrinien.

Dans ces produits nocifs, il y a les phtalates, les parabens, mais aussi des métaux lourds, des polluants, des agents chimiques, plein de choses néfastes pour la santé, qu’on peut trouver aussi bien dans des crèmes pour le visage ou le corps, que des gels douches, des shampoings, des déos, des rouges à lèvres, du vernis ou du fond de teint.

Comment faire pour les débusquer ?

La première chose, c’est de vérifier les ingrédients des produits que vous voulez acheter parce que c’est l’étiquetage qui va vous permettre de repérer les ingrédients indésirables. Cette liste d’ingrédients que l’on trouve au dos des produits cosmétiques s’appelle la liste INCI et elle est obligatoire en Europe depuis 1998 pour apporter de la transparence. Sauf qu’entre les noms latins, les termes techniques et les substances chimiques qui ne vous évoquent rien du tout, ce n’est pas du tout évident de s’y retrouver.

Il y a des termes que vous pouvez facilement repérer sur les étiquettes des produits :

  • Tout ce qui est paraben, les plus connus des perturbateurs endocriniens. L’avantage, c’est qu’ils sont généralement indiqués en toutes lettres. Toute substance qui se termine par "paraben" (ethylparaben, méthylparaben…) en fait partie.
  • Le triclosan, les phtalates, le resorcinol, fréquemment utilisé dans les colorations capillaires.
Portrait of a young woman with vitiligo at home
Portrait of a young woman with vitiligo at home © Tous droits réservés

Si vous voulez des infos plus complètes sur le sujet, le site Quechoisir.org a établi une liste très claire et complète qui est devenue aujourd’hui une référence.

Vous pouvez aussi consulter des applications comme Clean beauty, Inci Beauty, QuelCosmetic ou Yuka, qui décryptent les cosmétiques. Vous scannez le code-barres d’un produit, et l’appli analyse chaque ingrédient, en vous indiquant son origine naturelle ou de synthèse et en soulignant ceux qui sont néfastes.

Vous pouvez privilégier des soins cosmétiques bios qui bénéficient des certifications Ecocert et Cosmebio, ce qui garantit que ce sont des produits sans perturbateurs endocriniens. Mais attention, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de perturbateurs endocriniens que la cosmétique biologique ne contient pas de substances qui peuvent être allergisantes comme les huiles essentielles.

Pour terminer, sachez qu’il y a quand même de gros efforts fournis par les fabricants pour proposer de plus en plus aux consommateurs des cosmétiques "sains et sûrs".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous