RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

Comment sont nées les Carmina Burana ?

31 mars 2022 à 11:30Temps de lecture2 min
Par Clément Holvoet

C’est une musique que l’on a tous en tête mais dont on ne sait pas grand chose en général, le titre Carmina Burana vous évoque sûrement quelque chose chers auditeurs, et vous avez automatiquement cette musique qui vous vient à l’esprit : O Fortuna. Mais, comment est née cette musique ?

Commençons par le commencement, cette cantate scénique pour solistes, chœur et orchestre a été composée en 1937 par Carl Orff. Ce compositeur allemand né à l’aube du XXe siècle fit la rencontre de ces Carmina Burana chez un antiquaire en 1934. Il tombe sur un recueil portant ce titre et se dit fasciné. Il est sans se douter que ce recueil, Carmina Burana, va l’amener au succès et à la postérité.

De quoi s’agit-il ?

Ce recueil rassemble 300 textes à chanter environ, religieux mais aussi profanes qui datent du Moyen-Âge et sont écrits en latin, vieux français et moyen haut-allemand. Orff décide d’extraire 24 textes de ce recueil pour former son livret, à l’aide de Michel Hofmann qui étude alors le droit et connaît le grec et le latin. En résulte la fameuse Cantate Scénique, Carmina Burana "Chants profanes, pour chanteurs solistes et chœurs, avec accompagnement instrumental et images magiques". Et c’est le chœur qui ouvre la pièce, O Fortuna, qui demeure le plus célèbre extrait de la Cantate, qui jouée au complet dure 1 heure environ.

Carl Orff est aussi pédagogue, et avec Dorothée Gunther, il fonde une école de danse et de gymnastique suivant sa méthode d’éducation musicale que l’on peut retrouver dans son ouvrage de 1930 “Orff Schulwerk”, l’idée étant de mettre au centre du travail le rythme, le corps et le jeu. Le fait qu’il travaille sur des œuvres anciennes pour Carmina Burana n’est pas tout à fait un hasard, Carl Orff a en effet l’habitude des œuvres du passé, on lui doit notamment des adaptations du travail de Monteverdi. On peut également noter son attrait pour l’Antiquité avec des œuvres comme Antigone, Oedipe le Tyran ou encore Prométhée.

Carl Orff avait donc déjà pris le pli quand il composa ses Carmina Burana, dont le succès a été tel qu’encore aujourd’hui on retrouve cette musique partout, de la publicité au cinéma en passant par les clips et adaptations des maîtres de la pop. Même si au départ l’œuvre ne plut pas immédiatement au régime nazi, avec certains appuis, elle fut finalement adoubée et jouée à de nombreuses reprises sous le 3e Reich. Certains voyaient pourtant dans les Carmina Burana une protestation humaniste et universelle contre le régime en place, d’autres au contraire une louange fasciste utilisant tous les procédés de l’esthétique nazie.

Orff place le rythme au cœur de cette musique et fait le choix de la simplicité harmonique et mélodique. Le but ? Un message compréhensible immédiatement par l’auditeur. On est loin d’un Bartok de la même époque par exemple, mais par contre l’orchestration rappelle le Stravinsky de l’époque russe d’avant les années 20.

Voilà donc les origines des Carmina Burana de Carl Orff, rendues célèbres notamment grâce au chœur O Fortuna.

Telle est la question

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Quel compositeur fut à l’origine de la chanson moderne ?

Telle est la question !

En musique classique, qu’est-ce qu’un concerto grosso ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous