RTBFPasser au contenu

Espace

Communication par satellite : un plan de 6 milliards pour assurer l'autonomie européenne

Photo d'illustration

 

Éliminer les "zones blanches" (sans internet) grâce aux satellites, connecter toute l'Europe à haut débit, ainsi que l'Afrique, sécuriser les communications des gouvernements et les infrastructures stratégiques et de défense, permettre aux entreprises de développer des services commerciaux, fournir une solution de rechange à l'internet terrestre, etc.: la Commission européenne a dévoilé ce mardi un paquet "espace-défense" qui passera par le déploiement d'une constellation de satellites.

L'objectif de ces propositions est géostratégique: permettre à l'Union européenne d'assurer son autonomie face à des rivaux ou concurrents déjà en avance comme la Chine, la Russie ou les États-Unis, tout en proposant à ses partenaires, en particulier l'Afrique (les orbites seront orientées nord-sud), les mêmes services que ceux dont jouiront les citoyens européens.

"La connectivité spatiale sécurisée garantira un accès ininterrompu sur le long terme, dans le monde entier, à des services de télécommunications par satellite sécurisés d'un bon rapport coût-efficacité", selon l'exécutif européen.

Le projet vient renforcer Galileo, le système de positionnement par satellite, et Copernicus, le système d'observation de la terre. Les États membres seront alors en mesure d'agir en cas de menace ou d'attaque contre leurs satellites.

Pour financer ce paquet à six milliards d'euros, la Commission propose de recourir au partenariat public-privé, associant fonds européens, apports gouvernementaux, ESA (l'Agence spatiale européenne) et investissements privés. Le budget de l'UE serait sollicité à hauteur de 2,4 milliards, a indiqué le commissaire Thierry Breton, en charge du dossier.

Les premiers services sont attendus pour la fin 2024 et le paquet complet des services gouvernementaux et commerciaux pour 2027.

La Commission a aussi présenté une approche de la gestion du trafic spatial, qu'il s'agisse des engins spatiaux de plus en plus nombreux sur des orbites limitées, que des débris, particulièrement dangereux comme l'a encore démontré récemment une alerte à bord de la Station spatiale internationale, à proximité d'un nuage de débris.

 

Sur le même thème...

Archive du JT du 28/11/19

Redu : pourquoi doit-on protéger les satellites des cyberattaques ?

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

20 sept. 2021 à 15:00
1 min

Articles recommandés pour vous