Quel Temps!

Comprendre les images satellitaires

Image infrarouge Meteosat disque total

© Geetyimages

25 mars 2022 à 11:35Temps de lecture2 min
Par Serge Brun

Les images satellitaires font partie intégrante des bulletins météo, mais cela ne date finalement que de quelques décennies, puisque Meteosat 1 a commencé à délivrer des images dans les années septante. Mais entre voir défiler des images au bulletin météo et les comprendre, il y a une marge qu’il est possible de réduire.

Les satellites géostationnaires

Satellites tournant autour de la Terre

Les satellites météo sont multiples et les sortes d’images le sont davantage. Le satellite le plus connu est Meteosat qui est géostationnaire, c’est-à-dire qu’il tourne de façon synchronisée avec la Terre et donc surplombe toujours le même point. Il se trouve à 36.000 km au-dessus du Golfe de Guinée et fournit des images toutes les 15 minutes. Les plus fréquemment présentées dans les médias sont les images infrarouges et les images visibles.

Les images infrarouges

Image satellite infrarouge
Image satellite infrarouge Eumetsat/NWCSAF/Meteociel.fr

Les images infrarouges représentent la mesure du rayonnement infrarouge émis par le sol et les nuages et dépendent donc de la température. Plus les nuages seront élevés et donc froids, plus ils paraîtront blancs. En revanche, les nuages les plus bas, et donc les plus
" chauds " ressortiront en gris. Là où il n’y a pas de nuages, plus le sol sera chaud, plus il apparaîtra comme foncé. Grâce à ce procédé de mesure du rayonnement, les images infrarouges seront disponibles même la nuit et cela permettra entre autres de suivre à la trace le déplacement et l’activité des perturbations 24h/24h.

Les images visibles

Image satellite visible
Image satellite visible Eumetsat/NWCSAF/Meteociel.fr

Les images visibles quant à elles, qui ne sont exploitables qu’en journée, quand le soleil est levé, sont plus précises et permettent de mieux différencier les nuages, les zones de temps dégagé ou encore les zones enneigées… si les nuages ne les surplombent pas bien entendu.

Eruption de l'Etna en Sicile

Elles sont si précises qu’elles permettent même par exemple de voir les zones d’ombre induites par les nuages cumuliformes ou les fumées des volcans comme sur cette image du 22 février où on distingue le panache de fumée suite à l’éruption de l’Etna en Sicile.

Les images vapeur d’eau

Image satellite vapeur d’eau
Image satellite vapeur d’eau Eumetsat

Largement moins connues du grand public, mais très utilisées par les prévisionnistes, les images vapeur d’eau représentent une mesure du rayonnement infrarouge influencé par la vapeur d’eau dans l’atmosphère. Elles permettent de discerner les zones sèches et les zones humides. Les zones sombres correspondent à des zones sèches et les blanches à des zones humides.

Dans la pratique, les prévisionnistes météo recoupent les observations des différents types d’images afin de mieux cerner l’état de l’atmosphère.

Articles recommandés pour vous