RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Concours Reine Elisabeth

Concours Reine Elisabeth : "Stéphanie Huang a livré un concerto de Dvorak magistral"

Queen Elisabeth Cello 2022 - Retour sur les prestations de la veille

Prestations des 30 et 31 mai 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Finale du Concours Reine Elisabeth est lancée. Quatre candidats ont déjà foulé la scène du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles avec une détermination sans faille. Et parmi eux, l’unique candidate belge, Stéphanie Huang, qui nous a livré une très belle interprétation du fameux deuxième concerto pour violoncelle d’Antonin Dvorak. Retour sur les deux premiers jours de finale avec Pierre Solot.

Lundi, c’est le candidat coréen Taeguk Mun qui a eu la lourde tâche de créer l’œuvre imposée, écrite par le compositeur et clarinettiste Jörg Widmann, et intitulée "5 Albumblätter". La découverte de cette œuvre fut une très belle surprise pour tout le monde. On est face à une œuvre réjouissante, pleine d’humour et surtout très référencée, puisque Jörg Widmann fait vraiment appel à la musique de Schumann qu’il cite à différentes reprises. "C’est une œuvre qui promet d’avoir une belle vie après le concours", nous dit Pierre Solot, qui ajoute que, pour l’instant "aucun candidat n’a encore réussi à y trouver toute la sève humoristique qu’il a pu y glisser".

Le second candidat du lundi, le Serbe Petar Pejčić a proposé le deuxième concerto de Chostakovitch, une œuvre plus difficile à défendre. Il y avait beaucoup de show, on voit qu’il aime cette musique qui aurait mérité plus de noirceur encore, quelque chose de plus profond et de plus infernal.

Stéphanie Huang
Stéphanie Huang Queen Elisabeth Competition – Derek Prager

Ce mardi, c’est la candidate belge, Stéphanie Huang qui a foulé le sol de la scène de la salle Henry Leboeuf, une prestation très attendue. Elle s’est tout d’abord avancée dans l’imposé de façon assez prudente, "on ne peut pas vraiment lui en vouloir et c’est même assez intelligent, puisqu’elle a assuré le texte". Elle était bien plus à l’aise dans le concerto de Dvorak où elle a offert une prestation tout à fait magistrale, même si ça manquait parfois un peu de lâcher-prise.

En seconde partie de soirée, ce mardi, nous avions l’Estonien Marcel Johannes Kits, qui a proposé des tempi vigoureux dans l’imposé, il a pris des risques, et puis, dans le premier concerto de Chostakovitch, il était au parfait endroit, avec beaucoup d’intensité avec son violoncelle.

Sur le même sujet

Sylvia Huang prochainement premier violon de l’Orchestre Symphonique de La Monnaie

Journal du classique

Concours Reine Elisabeth : Stéphanie Huang est élue Prix Musiq3 du Public

Concours Reine Elisabeth

Articles recommandés pour vous