Concours : "Une cérémonie" au Théâtre National

"Une cérémonie" se joue au Théâtre National du 8 au 12 mars 2022.

© Céline Chariot

N’y a-t-il pas une providence spéciale à la chute d’un moineau ?
Si notre heure est venue, elle n’est pas à venir. Si elle n’est pas à venir, c’est pour maintenant. Que ce soit à présent ou pour plus tard, se tenir prêts. Voilà tout.
(Hamlet, William Shakespeare)

Shakespeare n’aurait probablement vu aucun ombrage à l’emprunt de ses vers en pleine Cérémonie. Le Raoul Collectif s’en empare comme un mât de cocagne autour duquel se dresse vaille que vaille le besoin irrépressible de se réunir. Trinquer oui, mais à quoi ? À l’attente de quelque chose ? À l’espoir d’une chute, d’un bouleversement ? Ou serait-ce la perspective d’un chaos imminent qui convoque un rituel dont on pensait avoir perdu la trace, et qui apparaît alors comme un dernier recours ?

Une production du Raoul Collectif, c’est toujours un OVNI, pour les protagonistes eux-mêmes qui côtoient joyeusement les précipices pour mieux se retrouver. Sur un vaste plateau s’annonce la fête. Déjà la musique s’avance, les chaises volent, l’alcool grise les cœurs une fois dans le gosier. Et derrière l’apparente insouciance qui se dégage du tableau, c’est le drame d’une société qui se répand, elle qui ne peut même plus enterrer ses morts. Sous les notes de Duke Ellington et Charlie Parker vigoureusement interprétées en live, bientôt la révolte gronde et les Raoul de convoquer Antigone et même Don Quichotte. La tragédie grecque et Cervantès viennent prêter main-forte à ce possible appel à la désobéissance, à cette interrogation sur la violence comme légitime défense, à ces menaces qui rôdent et qu’il faut tenir en respect. Et si le Raoul pose le dilemme sans le trancher, comment oublier ce volatile géant qui surplombe la scène. De ses battements d’ailes, il rappelle constamment que le péril est proche.

Infos pratiques

Dates : "Une cérémonie" se joue au Théâtre National du 8 au 12 mars 2022

Lieu : Théâtre National, Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

Pour plus d’informations

Loading...

Sur le même sujet

Alice On The Roof au Théâtre Royal de Mons pour soutenir les femmes victimes de violence conjugale

Viva Week-End

La Compagnie des Galeries, l’âge d’or du théâtre populaire de qualité

Le fantôme de la radio

Articles recommandés pour vous