Monde Europe

Condamné à 8 mois de prison ferme dans l'affaire des sondages de l'Élysée, l'ancien ministre français Claude Guéant va faire appel

© AFP or Licensors

21 janv. 2022 à 14:28Temps de lecture1 min
Par Belga

L'ancien secrétaire général de la présidence sous Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, actuellement emprisonné du fait d'une précédente condamnation, s'est vu infliger vendredi un an de prison dont 8 mois ferme, avec un mandat de dépôt différé, dans l'affaire des sondages de l'Elysée. Claude Guéant a annoncé qu'il ferait appel.

L'ex-ministre de l'Intérieur, écroué depuis le 13 décembre du fait d'une précédente condamnation, a été reconnu coupable, en son absence, de favoritisme. Le tribunal a estimé que, compte tenu de la "gravité" des faits et de la "personnalité" de Claude Guéant, il n'y avait pas lieu d'aménager la partie ferme de sa peine.

Patrick Buisson, alors proche conseiller du chef de l'Etat, a été condamné à deux ans de prison avec sursis ainsi que 150.000 euros d'amende et l'ex-sondeur Pierre Giacometti à 6 mois avec sursis et 70.000 euros d'amende. A l'époque directrice de cabinet, Emmanuelle Mignon a été sanctionnée de 6 mois avec sursis. En revanche, l'ancien chargé de l'opinion Julien Vaulpré a été relaxé.

 

Sur le même sujet

En France, renvoi au 11 octobre du procès de Guéant pour "escroquerie" de frais de campagne

Monde Europe

France : incarcéré depuis deux mois, l'ancien ministre français de l'Intérieur Claude Guéant sortira de prison mercredi

Monde Europe

Articles recommandés pour vous