Conference League - Foot

Conference League : Anderlecht résiste aux Young Boys et prend une option sur la qualification (0-1)

© © Tous droits réservés

18 août 2022 à 05:00 - mise à jour 18 août 2022 à 16:05Temps de lecture3 min
Par Thomas Demazy

La seule réelle occasion aura été la bonne. Dominé une bonne partie du match par les Young Boys de Berne, le Sporting d'Anderlecht a fait le dos rond et est finalement parvenu à faire la différence peu avant l'heure de jeu via Hannes Delcroix. Les deux formations ont rendez-vous jeudi prochain au Lotto Park pour le match retour.

Pour ce match, Felice Mazzù avait reconduit dix des onze titulaires vainqueurs de Saint-Trond ce week-end. Seul Kristian Arnstad remplaçait numériquement Lior Refaelov dans le 3-5-2 du Sporting. Le milieu norvégien était annoncé à la place de Mario Stroeykens, mais le Belge était reconduit sur le front de l'attaque pour pallier à l'indisponibilité en dernière minute de Refaelov.

En face, le coach suisse Raphael Wicky proposait un 4-3-3 avec sur le flanc gauche de l'attaque Meschack Elia, passé en test à Anderlecht en 2019 avant de filer à l'anglaise à Berne.


Durant les dix premières minutes, les Suisses s'installent directement dans le camp des Mauves, forçant la défense anderlechtoise à concéder deux corners dont l'un, repris par une tête suisse, file juste à côté du poteau d'Hendrik Van Crombrugge (8e).


Peu après, le gardien belge est contraint à une belle double intervention sur une tentative de l'extérieur de la surface de Fabian Rieder (10e).
Les Mauves réagissent timidement avec un coup-franc d'Adrien Trebel bien frappé vers la surface, mais la tête de Zeno Debast s'envole dans le ciel suisse (16e).


Le Sporting rééquilibre les échanges dans le deuxième quart d'heure mais ne parvient pas à inquiéter David von Ballmoos, le dernier rempart des Suisses. Sur une bonne remise d'Arnstad à l'entrée de la surface, Yari Verschaeren dévisse complètement (25e). 


Quelques instants plus tard, servi plein axe, la frappe du médian belge est contrée par Mohamed Camara. Les Young Boys réagissent dans la foulée avec une tête de Nicolas Ngamaleu qui passe au-dessus des cages des Mauves.


Jusqu'à la mi-temps, les fautes se multiplient et le match ne s'emballe pas. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sans avoir réussi à trouver la faille.
Dès la reprise, Marco Kana remplace Adrien Trebel, souffrant de l'épaule après un tacle musclé d'un joueur suisse à la demi-heure de jeu.


Le match se décante enfin à la 57ème. Après un bon mouvement avec Francis Amuzu, Verschaeren force un corner sur le côté gauche, que la défense des Young Boys repousse. Mais le ballon revient dans la surface de réparation et Hannes Delcroix conclut après une véritable partie de billard (57e). 0-1, le Sporting prend l'avantage sur sa première réelle opportunité.


Les Suisses tentent de réagir sur coup franc, mais la superbe frape enroulée de Rieder heurte la barre transversale (60e). Delcroix s'interpose ensuite de justesse devant Elia dans la surface des Mauves, qui ne parviennent à nouveau plus à sortir de leur camp.


Après un superbe travail d'Elia, très remuant ce soir, Ulisses Garcia arme une frappe enroulée qui lèche le poteau des Mauves (68e). Les assauts suisses perdent ensuite un peu de leur intensité, sans pour autant qu'Anderlecht parvienne à inquiéter la défense adverse.


Les Mauves sont totalement privés du ballon dans les vingt dernières minutes mais font preuve d'une grosse solidité défensive. Les Young Boys se procurent un excellent coup-franc au début du temps additionnel, mais Van Crombrugge s'interpose à nouveau (90e+2). Dans les dernières secondes, Sebastiano Esposito, tout juste monté au jeu, gaspille un superbe service de Benito Raman (90e+5).

0-1, le Sporting peut souffler. Le match retour au Lotto Park aura lieu jeudi prochain à 20h.

Deux autres clubs sont également engagés en barrages européens ce jeudi soir. En Conference League, l'Antwerp affronte l'Istanbul Başakşehir en Turquie tandis que La Gantoise reçoit l'Omonia Nicosie à la Ghelamco Arena pour le compte de l'Europa League.

Loading...

Sur le même sujet

Conference League : Istanbul Basaksehir, l'adversaire de l'Antwerp lié au président Erdogan

Conference League - Foot

"Quelque chose se passe à Anderlecht depuis l’arrivée de Felice Mazzu", pense Philippe Albert

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous