Conference League - Foot

Conference League : La Gantoise s’incline 1-2 contre le PAOK et ne verra pas les quarts de finale

La Gantoise - PAOK Salonique : 1-2

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 mars 2022 à 00:00 - mise à jour 17 mars 2022 à 22:09Temps de lecture2 min
Par RTBF

C’est terminé : il n’y a plus d’équipe belge en Coupe d’Europe. Gand, dernier représentant noir-jaune-rouge, a été éliminé au stade des huitièmes de finale de la nouvelle Conference League par le PAOK Salonique. Le club grec a plié mais n’a pas rompu lors du match retour et a même fait fructifier son avantage d’un but conquis à l’aller en s’imposant 1-2 à Gand.

Les Gantois entament pourtant le match avec la volonté de marquer le plus vite possible le but qui les ramènerait à hauteur du PAOK sur les deux matches. Tarik Tissoudali se retrouve plusieurs fois en position favorable sans réussir à concrétiser.

Bien replié, le PAOK tient, et trouve l’ouverture à la 20e minute suite à un corner. Le ballon traîne dans la surface gantoise et alors que Davy Roef n’intervient pas assez rapidement pour écarter le danger, la balle arrive dans les pieds de Jose Crespo au deuxième poteau. L’Espagnol trouve les filets sans difficulté (0-1, 20e).

Déjà très repliés en début de match, les Grecs densifient encore leur défense, de quoi compliquer encore un peu plus la tâche gantoise, alors que les Buffalos doivent désormais inscrire deux buts pour arracher les prolongations.

Juste avant la demi-heure, les Gantois réclament en vain un penalty pour une faute de main peu évidente dans la surface du PAOK. Il n’y a pas de VAR en Conference League et l’arbitre reste inflexible : pas de main, pas de penalty. Mais pas de quoi refroidir les ardeurs gantoises. Les hommes d’Hein Vanhaezebrouck continuent de pousser pour revenir au score avant la mi-temps.

La pression finit par payer quand Laurent Depoitre s’élève plus haut que son défenseur à la 40e minute. Parfaitement servi par Matisse Samoise, l’attaquant tournaisien place une tête parfaite hors de portée de Paschalakis, le gardien du PAOK (1-1, 40e)

Le destin gantois scellé par des phases arrêtées

La deuxième mi-temps continue sur le même rythme, avec des Buffalos tournés vers l’avant, bien décidés à décrocher (au moins) les prolongations… Samoise, Okumu, Depoitre se sont rapprochés du but, sans que Gand n’arrive à marquer. Et c’est finalement de l’autre côté que le but décisif est tombé, à nouveau sur une phase arrêtée (comme à l’aller, et comme sur le premier but de ce match retour) : un coup franc intelligemment joué vers l’arrière pour le Brésilien Douglas Augusto, esseulé juste devant le grand rectangle et qui trompe de loin un Davy Roef peu à son avantage (1-2, 77e)

Malgré quelques dernières tentatives dans le dernier quart d’heure (et six minutes de temps additionnel), Gand ne réussit pas à transpercer la défense grecque, fatalement resserrée et définitivement infranchissable.

Alors que le tirage au sort avait fait naître quelques espoirs, la dernière équipe belge engagée en coupe d’Europe n’ira donc pas plus loin que les huitièmes de finale. Et peut désormais se concentrer sur le top 4 (toujours accessible) de la Pro League et sur la finale de la Coupe de Belgique, le 18 avril contre Anderlecht.

Loading...
La déception des Gantois après leur élimination en huitièmes de finale de Conference League
TIssoudali a hérité de plusieurs occasions en début de match
Laurent Depoitre a égalisé pour Gand contre le PAOK (1-1, score à la mi-temps)

Sur le même sujet

Vincent Kompany avant d'aller à Gand : "On ne peut pas jouer avec le frein à main"

Jupiler Pro League

Depoitre après l’élimination de Gand : "On était dix fois plus forts, c’est très frustrant !"

Conference League - Foot

Articles recommandés pour vous