La Grande Forme

Confiance en soi et estime de soi : quelle différence et comment les booster ?

Colourful studio portrait of a senior woman

© Flashpop

On parle souvent d’avoir confiance en soi et de cultiver l’estime qu’on a de nous-même. Mais, confiance et estime, est-ce la même chose ? Comment faire pour booster sa confiance et son estime de soi ? Éléments d'information avec le Dr Caroline, psychiatre référent dans l'émission "La Grande Forme".

Différence entre confiance en soi et estime de soi

En termes simples, la différence entre l’estime de soi et la confiance en soi réside dans le ressenti et l’action. L’estime de soi s’apparente davantage à un sentiment, un ressenti alors que la confiance en soi implique plus que cela, Elle suppose des actions, explique le Dr Caroline, psychiatre.

Estime de soi

Exemples types : "Je me sens valable, je sens que j’ai de la valeur, je suis aimable", il s'agit du capital d’amour qu’on a pour soi-même. L’estime de soi se construit tôt, dès la toute petite enfance. Cette sensation se construit dans la famille/entourage/école… grâce à un cadre aimant et sécurisant qui apporte à l’enfant une sécurité de base qu’il est aimé et qu’il a de la valeur.

Ensuite, on peut soi-même nourrir son estime de soi en étant bienveillant vis-à-vis de soi-même. Avoir une bonne image de soi, revient à se connaître avec ses qualités mais également ses défauts, à avoir une vision globale et apaisée de soi. Cela n’a aucun rapport avec l’orgueil et la prétention, mais bien avec l’estimation que l’on fait de sa valeur.

Elle se construit grâce à des paroles approbatrices, bienveillantes ; des expressions telles que : "Tu es unique", "Je suis fier de toi" et "Je t’aime". Mais également via des feedbacks positifs sur ce qu’on fait.

Elle se détruit via de la maltraitance, des insultes, de la désapprobation ou encore de l'abandon.

Confiance en soi

Cela signifie qu'on est capable de faire les choses, qu'on a les compétences pour... C’est une évaluation réaliste qu’on a les ressources nécessaires pour affronter une situation particulière.

Elle se construit grâce aux expériences de la vie et aux retours positifs qu’on en a : "J’ai cuisiné un gâteau au chocolat, j’ai réussi, j’acquiert confiance en ma capacité à en refaire un". Au contraire, elle se détruit quand on expérimente et qu’on a le sentiment de rater et d’être nul. Attention : l’échec est formateur , on progresse par essais-erreurs. 

Une fois qu’on sait ça, même si on rate, on garde confiance ; on n’a juste pas trouvé la bonne façon de réussir mais ça va venir. Donc on peut rater et garder confiance ! 

En pratique

Exemple de distinction entre confiance et estime de soi : vous vous préparez pour un entretien d’embauche.

  • L'estime de soi est le fait de savoir que vous avez de la valeur, que vous méritez de postuler et d’avoir ce poste, que vous avez travaillé et étudié pour. Et le manque d’estime correspond au fait de se sentir nul ; on va à l‘entretien poussé par notre entourage mais on pense qu’on ne mérite pas ce poste, ni cette attention.
  • La confiance en soi c'est si on pense qu’on a les capacités de se débrouiller pendant l’entretien. On a préparé les questions potentielles et certaines réponses. On sait qu’on est souriant et qu’on a la répartie facile. On a confiance aussi qu’on a les compétences pour le job.

Conseils pour nourrir son estime de soi

  • Accepter qu’on n’a pas une estime toujours au top : c’est ok, ça fluctue, on ne doit pas toujours être "les meilleures versions de nous-même"
  • Retrouver et garder le lien avec notre valeur intrinsèque, ou qu’on soit né et quoiqu’on ait vécu : pas besoin d’être beau, grand, riche, parfait pour être aimé et avoir de la valeur. Nous sommes des êtres humains de valeur dès que nous naissons
  • Donnons nous ce qui construit l’estime : des paroles approbatrices - n’attendons pas uniquement celle des autres - du style : "Bravo pour ton courage dans cette situation"
  • Évitons ce qui détruit l’estime : arrêtons de nous auto-insulter, traitons-nous avec plus de bienveillance et de neutralité ; "Je fais du mieux que je peux"
  • Arrêter de rechercher la perfection : on est humains donc imparfaitsAcceptez le fait que vous êtes humain et que l'Homme est essentiellement imparfait et est amené à faire des erreurs.

Confiance en soi et estime de soi: quelle différence et comment les booster ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Conseils pour booster sa confiance en soi

  • Accepter d’échouer pour progresser : voir "l'échec" comme une étape indispensable. Si on a trop peur de rater, si rater veut dire perdre confiance, alors on ne fait plus rien, on se paralyse. Plutôt que de vous réprimander pour vos erreurs, voyez cela comme des opportunités dont vous pouvez vous servir pour apprendre et vous développer et comme des choses que vous pouvez rectifier à l'avenir
  • Accepter de ne pas savoir : l’apprentissage, se former, découvrir, apprendre permettent de développer la confiance petit à petit
  • Accepter que c’est un processus : on élabore un but et on choisit des objectifs intermédiaires simples, chaque objectif réussi nous donnera un peu plus confiance. On ressent cette satisfaction qu’on avance.
  • Différencier obligation de moyens et obligation de résultat : se mettre dans une obligation de résultat, c’est terrible et ça détruit la confiance parce que ça ne dépend pas que de nous. Se mettre dans une obligation de moyens, c’est mettre tout en œuvre, tout ce qui est en notre pouvoir mais lâcher sur le résultat qu’on ne contrôle pas entièrement. Cela soulage énormément.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous