Monde

Conflit au Nagorny Karabakh : l’Union européenne appelle à la "cessation immédiate" des hostilités

Un manifestant tient un drapeau de l’Azerbaïdjan lors d’une manifestation de soutien à l’Azerbaïdjan dans son conflit avec l’Arménie, à Istanbul, le 1er octobre 2020 (illustration).
03 août 2022 à 17:28Temps de lecture2 min
Par Belga édité par R.V.

L'Azerbaïdjan a affirmé avoir pris le contrôle mercredi de plusieurs zones et détruit des positions de combat arméniennes au Nagorny Karabakh, une escalade qui ravive les fortes tensions entre Bakou et Erevan dans cette enclave montagneuse.

"Le contrôle a été établi sur plusieurs hauteurs importantes", dont des collines, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué, ajoutant que ses forces étaient en train de fortifier ces positions. Au moins deux combattants arméniens et un soldat azerbaïdjanais ont été tués mercredi dans des violences autour du Karabakh, théâtre d'une guerre entre Bakou et Erevan en 2020.

Moscou accuse l'Azerbaïdjan d'avoir violé le cessez-le-feu

La Russie a accusé l'Azerbaïdjan d'avoir violé mercredi le cessez-le-feu dans l'enclave disputée avec l'Arménie du Nagorny Karabakh, ajoutant que ses soldats de maintien de la paix déployés dans la région cherchaient à "stabiliser" la situation.

"Dans la zone de Saribaba, le régime de cessez-le-feu a été violé par les forces armées de l'Azerbaïdjan", a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, ajoutant que "le commandement de la force russe de maintien de la paix, avec des représentants de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie, prennent des mesures pour stabiliser la situation".

Au total, deux combattants arméniens et un soldat azerbaïdjanais ont été tués mercredi dans des violences dans cette enclave séparatiste soutenue par Erevan où les tensions sont restées vives depuis une guerre en 2020.

Il est essentiel de désamorcer, de respecter pleinement le cessez-le-feu et de revenir à la table des négociations pour rechercher des solutions négociée

L’Union européenne a appelé mercredi à la "cessation immédiate des hostilités".

"Il est essentiel de désamorcer, de respecter pleinement le cessez-le-feu et de revenir à la table des négociations pour rechercher des solutions négociées", a déclaré Peter Stano, le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, dans un communiqué.

Les affrontements ont déjà fait des morts et des blessés, a-t-il déploré.

"L’Union européenne reste déterminée à aider à surmonter les tensions et à poursuivre son engagement en faveur d’une paix et d’une stabilité durable dans le Caucase du Sud", a-t-il affirmé.

L’Azerbaïdjan a affirmé avoir pris le contrôle mercredi de plusieurs zones et détruit des positions de combat arméniennes au Nagorny Karabakh. Les affrontements ravivent les fortes tensions entre Bakou et Erevan dans cette enclave montagneuse, théâtre d’une guerre en 2020.

Le cessez-le-feu violé, selon la Russie

De son côté, la Russie a accusé l’Azerbaïdjan d’avoir violé mercredi le cessez-le-feu dans l’enclave disputée avec l’Arménie du Nagorny Karabakh, ajoutant que ses soldats de maintien de la paix déployés dans la région cherchaient à "stabiliser" la situation.

"Dans la zone de Saribaba, le régime de cessez-le-feu a été violé par les forces armées de l'Azerbaïdjan", a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, ajoutant que "le commandement de la force russe de maintien de la paix, avec des représentants de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie, prennent des mesures pour stabiliser la situation".

Au total, deux combattants arméniens et un soldat azerbaïdjanais ont été tués mercredi dans des violences dans cette enclave séparatiste soutenue par Erevan où les tensions sont restées vives depuis une guerre en 2020.

Sur le même sujet

Conflit au Nagorny Karabakh : au moins 49 soldats arméniens tués dans des affrontements avec l'Azerbaïdjan

Monde

Conflit au Nagorny Karabakh : affrontements entre l'Arménie et Azerbaïdjan, les troupes de Bakou essaient d'"avancer"

Monde

Articles recommandés pour vous